Paroisse Notre-Dame du Rosaire, Saint-Maur des Fossés
http://lerosairesaintmaur.org/Ascension-du-Seigneur-Homelie-2012
      Ascension du Seigneur - Homélie 2012 -

Ascension du Seigneur - Homélie 2012 -


1) Dans cette méditation d’Ascension, j’aimerais vous parler du
ciel.

Vous comprenez tout de suite pourquoi. Les textes bibliques de la liturgie de ce jour ne nous disent-ils pas à propos de Jésus :

- > "Il fut enlevé au ciel." (Actes 1, 2)

- > "Celui qui était descendu est le même qui est monté au plus haut des cieux." (Éphésiens 4, 10)

- > "Le Seigneur Jésus, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel et s’assit à la droite de Dieu." (Marc 15, 19)

À quoi le ciel nous fait-il penser ?
Pour certains – j’en suis – à ces superbes soirées d’été où nous renouons avec notre imaginaire en contemplant dans le ciel la "voie lactée" qui n’a pourtant rien à voir ni avec une route, ni avec le lait !

Plus sérieusement, je pense au verset fameux du Psaume 113 b (115) :
"Le ciel, c’est le ciel du Seigneur ;
Aux hommes, Il a donné la terre.
" (verset 16)

Ou encore :
"La vérité germera sur la terre
Et du ciel se penchera la justice
." (Ps 84, 12)

Il n’y a pas dans la Bible d’opposition dure entre le ciel et la terre comme entre des "mondes à part", ou comme dans la fameuse guerre des civilisations dont on nous rebat les oreilles !

Le Ciel, c’est Dieu ; la terre, ce sont les hommes à qui elle est confiée. Mais, s’il y a séparation, ou plutôt altérité, il n’y a pas non plus opposition. Dieu n’oublie pas "dans son ciel", Lui, le ’Très-Haut", sa créature qu’Il a voulue dans son immense amour. Et pour que la vérité germe sur la terre, la justice de Dieu est bien nécessaire.


2) La fête de l’Ascension exprime cette "solidarité", comme on dit aujourd’hui, entre ciel et terre, entre le « monde de Dieu » et le « monde des hommes » dans leur juste autonomie et leur heureuse rencontre en Jésus Christ.

Le Christ à l’Ascension ne « s’évade pas » ( cf la Préface 1 de l’Ascension) dans un autre monde appelé ciel. Il porte plutôt cet amour immense répandu sur la terre jusqu’à son Père qui en est la source. Tout est ainsi reconnu, accompli, récapitulé pour employer des termes de Saint Paul.

L’Ascension signe Pâques dans son vocabulaire d’exaltation, d’exultation, d’élévation. Oui, frères et sœurs, au jour de l’Ascension, il convient que nous ayons des pensées et des prières élevées, la tête dans le ciel et les pieds sur terre. N’est-ce pas là notre vocation ?


3) Le Christ est la tête de pont de l’Église, son corps dont nous sommes. L’Eglise n’est pas appelée à mépriser les combats et les duretés de ce monde, mais à les transcender en Lui qui vient de Dieu –le ciel- et qui a bien pris chair –la terre-Lui qui est retourné au Père, indique nettement notre condition de fils et filles de Dieu :

  • Nous sommes de Dieu et non du hasard.
  • Nous pouvons marcher avec Dieu, et non seuls chaque jour.
  • Nous serons en Dieu au-delà de nous-mêmes, de nos limites biologiques et circonstancielles, car appelés à cet au-delà qui rassemblera les générations, les cultures dans le Fils, notre frère aîné, venu déposer le ciel sur la terre, et qui a déjà apporté sa moisson de la terre bien travaillée dans les mains célestes du Père.

C’est là notre chemin. C’est là notre vocation en espérance, c’est-à-dire en dynamisme.

N’ayons pas peur dans notre foi d’aller jusqu’à la Résurrection et l’Ascension.

Comme les disciples du Seigneur Jésus, laissons-nous renouveler sans cesse par le don de l’Esprit Saint qui a partie liée avec l’action de l’Église.

Osons croire, enfin, non aux "forces de l’esprit", trop vagues, mais bien à la communion des saints, présence du ciel à nos côtés, prière puissante des saints du ciel pour que la terre devienne ce laboratoire de l’amour de charité installé par le Christ. Il nous est confié et il est appelé à produire un amour purifié de nos égoïsmes, exprimant la très haute vocation de l’Homme créature, enfant de Dieu, fils dans le Fils et par l’Esprit saint.

Bonne fête de l’Ascension.


Père Stéphane AULARD

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Homélies antérieures



- A Notre-Dame du Rosaire le dimanche : 9h messe tridentine, 11h, 18h messe des jeunes, samedi : 18h

- En semaine

  • lundi, mercredi : 19h
  • mardi, jeudi, vendredi, samedi : 8h30

- A la Chapelle St-Joseph le dimanche 9h30

décembre 2017 :

Rien pour ce mois

novembre 2017 | janvier 2018

newsletter