Paroisse Notre-Dame du Rosaire, Saint-Maur des Fossés
http://lerosairesaintmaur.org/Des-etoiles-dans-le-chaos
      Des étoiles dans le chaos

Des étoiles dans le chaos


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • Thierry Wion
  • 9 décembre 2012
  • réagir

HOMELIE POUR LE 33ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE
(Dimanche 18 novembre 2012)

  • • Daniel 12,1-3,
  • • Hébreux 10,11-18,
  • • Marc 13,24-32


Mes chers frères et sœurs si vous comptiez sur les textes de la messe d’aujourd’hui pour vous remonter le moral, ce n’est pas gagné !

Nous approchons de la fin d’année liturgique. C’est pourquoi l’Eglise nous propose des textes qui nous parlent de la destruction du Temple de Jérusalem et de la fin du monde.

J’étais la semaine dernière en Grèce avec des collègues et des jésuites et il y avait un vieux jésuite grec avec qui je parlais volontiers.
Au soir d’une journée magnifique où nous avions fait une excursion à Corinthe sur les traces de Saint Paul, nous « sirotions » un genre d’armagnac grec, pâle copie du nôtre, et nous réfléchissions sur l’homélie d’aujourd’hui car il est en ce moment même en train d’en faire une du côté de Delphes.

Et il me disait avec sa voix exceptionnelle « En ce moment ces textes ça tombe mal, mais bon, tu comprends Thierry, il ne faut pas lire ces textes comme des messages de catastrophe, mais comme un appel à l’espérance en période de catastrophe ». Vous avez reconnu comme moi la subtilité ignacienne !

Il est vrai que le texte du livre de Daniel se termine en « happy end », mais le début est loin d’être joyeux. Il parle d’un temps de détresse comme il n’y en a jamais eu depuis que les nations existent. Je trouve personnellement et malheureusement ce message d’actualité. Je vous laisse de côté les tornades américaines qui ont fait que des tas de personnes se retrouvent aujourd’hui sans grand-chose, les violences, les guerres, les maladies : chacun peut y aller de son petit couplet.

Pourtant, à la fin Daniel nous parle de sages, de maitres de justice qui brillent comme des étoiles.

J’en ai vu des étoiles dans ce chaos et j’en ai entendu des sages et des maîtres de justice pas plus tard qu’en début de semaine.

  • Les imams français qui sont partis à Jérusalem pour essayer de représenter dignement leur religion, de dire comme ils sont désolés et blessés par les crimes de l’affaire Mérah et de l’image qu’il a donnée de la religion islamique. Ils ont essayé de jeter un pont entre eux et les juifs : je trouve cela honorable et courageux.
  • Autre étoile, une jeune étudiante en médecine spécialisée dans les maladies sexuellement transmissibles, ancienne élève de mon lycée, qui est venue me rencontrer pour me demander de faire avec deux de ses camarades bénévolement de l’information dans les classes pour leurs jeunes camarades.
  • D’autres étoiles : des jeunes qui servent la soupe à l’Armée du Salut pour les SDF parisiens… Il n’y a pas assez de soirées pour que l’on puisse emmener tous les volontaires.


Je pourrai presque mettre autant d’étoiles qu’il y a de catastrophes, mais savons nous les voir frères et sœurs ?
Sans aller très loin il se dessine dans notre paroisse des étoiles extraordinaires.
Quelques exemples :

  • La société Saint Vincent de Paul qui combat tous les jours la détresse physique et moral par des actions ponctuelles et d’autres très régulières.
  • Le Secours Catholique qui nous sollicite en cette journée qui lui est consacrée et qui est tous les jours sur le terrain.
  • Les Scouts Compagnons qui partent cet été en Amérique du sud pour faire un chantier.
  • Tous ces jeunes ce soir qui animent notre célébration avec le Père Joachim, notre étoile filante cristolienne que nous retrouvons avec joie....


Et puis il y a les « TOP » : vous ne savez peut-être pas ce que sait,. Je vais vous l’explique, je crois que cela vient de notre évêque.

Les TOP : « T » comme tables, « O » comme ouvertes, « P » comme paroissiales.

C’est un repas où l’on invite quelqu’un à partager un moment convivial. Quelqu’un qui a besoin d’un moment fraternel. Quelqu’un chez qui vous décelez une pauvreté qu’elle soit morale, physique, pécuniaire, bref une fragilité et bien vous l’invitez le soir de la vente de charité (le 1er décembre) à la Maison paroissiale et vous ferez un heureux. Vous vous ferez plaisir et il y aura deux étoiles de plus dans le ciel.
Comme quoi il n’est parfois pas très difficile de devenir une « star » !

JPEG

Plus sérieusement n’attendons pas toujours des autres, des politiques, des autorités. Nous avons de par notre baptême un rôle à jouer, frères et sœurs. Nous devons comprendre que nous sommes tous envoyés pour témoigner de l’amour de Dieu et faire passer cet amour par des actions qui sont à notre portée.
Ne pensons pas que nous n’en sommes pas capables, le Seigneur par ses sacrements nous donne son Esprit Saint il nous donne sa force. L’espérance chrétienne ne consiste pas à attendre un « autre monde » mais un « monde autre », un monde transformé, un monde transfiguré à attendre par notre baptême, un monde ressuscité.

Reprenons chers frères et sœurs l’image du figuier de l’Evangile. Quand les feuilles tendres commencent à sortir, c’est l’annonce de l’été. Jésus aujourd’hui nous invite à reconnaître les signes d’espérance qui annoncent la venue du monde nouveau. Plus encore, Il nous invite aujourd’hui à être pour nos frères et sœurs dans la détresse ces signes d’espérance.

Dans le moment de silence qui va suivre demandons au Seigneur à travers le sacrement de l’eucharistie de nous donner la force d’être, proches et attentifs, durant cette semaine, aux plus faibles et aux plus petits.

Demandons au Seigneur de Le servir et de les servir. S’il nous en sent dignes, de nous transformer en torches d’amour en étoiles dans leurs nuits.

Oui, avec Toi Seigneur les ténèbres ne sont pas ténèbres, devant Toi la nuit comme le jour est lumière. AMEN

Thierry WION, diacre.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Homélies antérieures



- A Notre-Dame du Rosaire le dimanche : 9h messe tridentine, 11h, 18h messe des jeunes, samedi : 18h

- En semaine

  • lundi, mercredi : 19h
  • mardi, jeudi, vendredi, samedi : 8h30

- A la Chapelle St-Joseph le dimanche 9h30

Rendez-vous

newsletter