Paroisse Notre-Dame du Rosaire, Saint-Maur des Fossés
http://lerosairesaintmaur.org/Ecoutez-le-il-a-quelque-chose-a
      "Ecoutez-le, il a quelque chose à vous dire !"

"Ecoutez-le, il a quelque chose à vous dire !"


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 3 mars 2010

Dimanche 28 février 2010 - 2ème dimanche de Carême





« Ecoutez-le ! »

Qui de nous n’a pas entendu cette exclamation lors d’une réunion de famille ou d’une discussion dans un groupe lorsque quelqu’un, prenant la défense de celui qui n’arrive pas à se faire entendre, s’exclame : « mais enfin écoutez-le, il a quelque chose à dire ! ».

Aujourd’hui c’est Dieu lui-même qui se manifeste à nous à travers cet événement extraordinaire de la Transfiguration du Christ et qui nous dit : « écoutez-Le. Il a quelque chose à vous dire ! ».

Je vous propose aujourd’hui une méditation en 2 parties.
Tout d’abord : que nous dit le Seigneur dans les textes que nous venons d’entendre ?
et ensuite : comment vivre cette Parole du Seigneur aujourd’hui ?

Vous avez sans doute remarqué que dans les 4 textes qui nous sont proposés aujourd’hui reviennent les mêmes mots, les mêmes thèmes, les mêmes idées :

-  ils nous invitent à rester dans l’Alliance :
la Première Alliance avec Abraham : dans le texte de la Genèse nous avons vu cette torche enflammée passant au milieu des moitiés d’animaux signifiant l’Alliance de Dieu (la torche enflammée) avec la vie des hommes (le sang).Dans l’Evangile , la seconde Alliance est évoquée avec la présence de Moïse et bien sûr l’Alliance avec le Christ à laquelle chacun et chacune de nous est invité.

-  ils nous ouvrent à la perspective du Salut.
Saint Paul nous dit : « Le Seigneur Jésus-Christ transformera nos pauvres corps à l’image de son corps glorieux » annonçant ainsi que nous sommes tous appelés à la résurrection à la suite du Christ. Et dans le psaume, nous avons chanté : Le Seigneur est ma Lumière et mon Salut.

-  Tous ces textes nous parlent de la lumière :
la lumière de la Transfiguration bien sûr, mais aussi la lumière de la Résurrection, la lumière du cierge pascal. C’est aussi la lumière du cierge que l’on remet au parrain ou au catéchumène lors du baptême et je suis toujours frappé de voir la joie qui se lit sur le visage de celui qui reçoit ce cierge : il me semble que cela nous donne déjà une image, toute proportion gardée, de la transfiguration, de la résurrection dont le baptême nous ouvre le chemin .

-  Et surtout il y a cette parole de Dieu : « Celui-ci est mon Fils, écoutez-Le ».
Saint Jean désignera le Christ comme le Verbe de Dieu, la Parole de Dieu. En juin dernier, Monseigneur Santier a promulgué de nouvelles orientations diocésaines nous invitant à mettre la Parole au cœur de chacune de nos rencontres : « va trouver mes frères et partage-leur la Parole » car c‘est une Parole vivante, pour nous, aujourd’hui.

Comment vivre cette Parole aujourd’hui ?

Ce n’est sans doute pas aussi simple qu’au temps du Christ parce que le monde dans lequel nous vivons est compliqué, tout est interdépendant et nous voyons bien, que ce soit pour nous-mêmes ou pour nos dirigeants, qu’une modification dans un domaine a de multiples répercussions sur d’autres, rendant les décisions très délicates.

Benoît XVI, dans son encyclique « l’Amour dans la Vérité », nous propose une actualisation de l’Evangile pour les hommes et les femmes du XXI siècle : il explicite et actualise le message de l’Evangile.

-  Beaucoup de choses sont déjà dites dans le titre : « l’Amour dans la Vérité » : l’Evangile est un message d’amour bien sûr mais Benoît XVI nous invite à aller plus loin, à vivre cet amour dans la vérité. Et ne nous y trompons pas : c’est d’une extrême exigence car qui peut dire qu’il aime vraiment en vérité, sans rien attendre en retour, sans autre volonté que de permettre à l’autre de grandir, d’être heureux parce que c’est un frère en Jésus-Christ ?

-  Le pape Benoît XVI actualise le message de l’Evangile, et avec les diacres de St Maur nous avons retenu cinq thèmes, un par semaine de Carême : pour vous aider à lire ou à relire ce très beau texte :

• La semaine dernière, nous vous avons présenté le chapitre premier qui traite du développement intégral, reprenant les thèmes développés par Paul VI dans Populorum progressio : tout l’Homme et tous les hommes.

• Cette semaine, nous abordons le chapitre II intitulé « le développement humain aujourd’hui » :

Le Pape Benoît XVI souligne deux exigences évangéliques qu’il nous invite à tenir ensemble :

-  d’une part l’exigence du respect de la vie , de l’ouverture à la vie, de l’accueil de la vie, avec les questions posées par la régulation des naissances, l’avortement, le 4ème âge et la dépendance, les progrès de la médecine, l’euthanasie…

-  d’autre part l’exigence de justice , pour que nos choix ne creusent pas l’écart entre les riches et les pauvres mais le réduisent, aussi bien entre états qu’à l’intérieur d’un état.

Autrement dit, se préoccuper sérieusement de l’accueil et de la protection de la vie implique, dans le même temps, de se poser la question : Pour quelle vie ? Dans quel monde ?

Les grandes orientations se discutent, bien sûr, au niveau mondial, national ou encore local (d’une ville par exemple), mais le collectif se construit aussi à partir de nos comportements individuels.


Alors comment vivre cela concrètement dans nos vies quotidiennes ?
Dans le feuillet qui est joint en annexe, nous proposons modestement plusieurs pistes ; J’en évoquerai simplement deux liées à des événements vécus récemment :

-  parler aussi d’amour et de respect lorsqu’on parle de sexualité
J’ai lu cette semaine dans la Croix un article décrivant la surinformation mais en même temps la grande désinformation des grands enfants et des adolescents en matière de sexualité. : une invitation pour nous, parents, grands-parents, éducateurs à parler d’abord d’amour et de respect lorsqu’on parle de sexualité.

-  Accueillir le réfugié, le migrant dont la vie est menacée,… ou bien rejoindre une association militant en ce sens… ou encore participer au Cercle du Silence, chaque mois à Saint-Maur…
Vendredi dernier avait lieu sur le Parvis de St Maur Créteil le 6ème cercle du silence , qui réunit chaque mois 70 à 80 personnes. A la fin de cette heure de silence nous avons entendu le témoignage d’un porte-parole de travailleurs sans papiers de Joinville qui sont en grève pour dénoncer les conditions qui leur sont faites : songez qu’ils travaillent dur pour des salaires en dessous du SMIG et qu’ils sont privés de droits civiques, mais qu’on ne les oublie pas lorsqu’il s’agit de payer les impôts !

-  alors nous devons nous demander : respecter la vie oui mais dans quel monde et avec quelle justice ?

En conclusion, je reprendrai le mot de St Paul à la fin de l’épître que nous venons d’entendre : «  tenez bon ».
En ce temps de Carême, temps de purification, essayons de nous débarrasser de tout ce qui nous alourdit, de tout ce qui nous empêche d’être en vérité.
« Tenons bon » : Au bout du chemin il y a la lumière de Pâques, la lumière de la Résurrection.
Amen.

Gérard VAULEON



Homélies antérieures



- A Notre-Dame du Rosaire le dimanche : 9h messe tridentine, 11h, 18h messe des jeunes, samedi : 18h

- En semaine

  • lundi, mercredi : 19h
  • mardi, jeudi, vendredi, samedi : 8h30

- A la Chapelle St-Joseph le dimanche 9h30

Rendez-vous

newsletter