Paroisse Notre-Dame du Rosaire, Saint-Maur des Fossés
http://lerosairesaintmaur.org/Homelie-pour-la-Confirmation-des
      Homélie pour la Confirmation des jeunes de Saint Maur

Homélie pour la Confirmation des jeunes de Saint Maur


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 17 décembre 2009
  • 0 vote

Diocèse de Créteil

CÉLÉBRATION DE LA CONFIRMATION DES JEUNES DU SECTEUR de SAINT MAUR

Dimanche 29 NOVEMBRE 2009

HOMELIE de Monseigneur Michel SANTIER

Cette célébration de la confirmation dans votre paroisse ou votre secteur inaugure pour vous le temps de l’Avent, le temps de la préparation de la grande fête de Noël.

Avec ce premier dimanche de l’Avent, nous entrons aussi dans une nouvelle année liturgique : nous allons revivre toutes les étapes de la vie de Jésus-Christ, depuis sa naissance, sa prédication sur les bords du lac de Galilée, jusqu’à sa mort à Jérusalem et sa résurrection.

Chrétiens des différentes paroisses de la ville de Saint Maur, cette célébration de la confirmation est comme le point d’orgue de la visite pastorale que j’ai effectuée cette semaine dans votre secteur.

Chers confirmands, vous savez ce que veut dire attendre : « J’attends la confirmation avec impatience. ». Vous savez que le temps de l’Avent est le temps de l’attente de la venue du Christ. Les croyants depuis Abraham ont attendu le jour de sa naissance ; il est venu parmi nous, nous annoncer la Bonne Nouvelle de notre salut, en passant par la mort et la résurrection. Et depuis, les chrétiens sont tendus vers son retour comme nous le chantons chaque dimanche : « Nous attendons sa venue. »

Vous, vous avez attendu avec impatience le jour de votre confirmation. Vous vous y préparez dans vos aumôneries depuis plusieurs mois, après plusieurs années de catéchèse qui vous ont permis de connaître Jésus-Christ et qui vous ont plu. Plusieurs partagent dans leur lettre, que demander à être confirmé est un choix et une décision personnelle :

    • « Par la confirmation, je voudrais dire oui à mon baptême. »
    • « Au début j’allais au KT parce que mes parents voulaient que je découvre leur foi, puis c’est moi qui ai décidé de continuer. »
    • « Aujourd’hui, j’ai mûri dans la vie chrétienne. Étant autonome, je me sens prêt à recevoir la force de l’Esprit Saint. »

Plusieurs me partagent aussi qu’ils ont grandi dans la foi, grâce aux temps forts du Frat’ à Jambville, ou à Lourdes, à Taizé, dans le pèlerinage à Rome, ou les rassemblements scouts :

    • « Pour moi, le point fort de ma vie chrétienne a été le Frat’ de Jambville ; il m’a montré que je ne suis pas la seule à croire, que nous sommes des milliers de jeunes à marcher sur le même chemin, et que nous avons des raisons de croire. »
    • « Le pèlerinage des lycéens à Rome a totalement changé ma façon de voir la religion et ma façon de vivre. »

Certains aussi me disent qu’ils ont été marqués par la retraite qu’ils ont vécu à Montmartre pour les uns, dans une abbaye pour les autres ; d’autres, qu’ils ont grandi dans la foi grâce au témoignage de leurs parents, de leurs grands parents, au témoignage des animateurs de l’aumônerie, des chefs et cheftaines scouts. La foi ne se vit pas seul, mais en Eglise, en communauté de croyants.

Vous me partagez aussi, avec simplicité, que vous passez par des moments de doutes et que vous traversez des difficultés. Mais comme le dit Jésus dans l’Evangile de ce jour, vous ne perdez pas courage, vous gardez confiance. « Redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption approche » :

    • « J’ai et j’aurai beaucoup de questions sur la foi en Dieu, beaucoup de doutes et d’incompréhensions, vis-à-vis de certains agissements de l’Eglise, pourtant, je continue à penser que c’est Dieu qui m’aide à vivre, qui me redonne espoir dans les moments difficiles, c’est pourquoi je pense que l’Esprit Saint, avec la confirmation, pourra m’aider à le connaître davantage, à me renforcer dans la foi et à entrer dans la communauté chrétienne. »

Dans l’Evangile, en ce temps de l’Avent, en ce monde, Jésus nous invite à être des veilleurs, et à ne pas nous laisser prendre, endormir, par les soucis de la vie, ou la vie facile, comme l’a dit l’une d’entre vous. « Restez éveillés et priez » :

    • « Dans mon cœur, il y a une flamme qui brille et cette flamme représente l’amour. Je sais qu’elle ne s’éteindra jamais. »

Pour vivre cette vocation de veilleur, Jésus ne nous laisse pas seuls, orphelins. Il nous a promis l’aide de son Esprit, la force de l’Esprit-Saint que vous allez recevoir à travers deux symboles :
— celui de la prière avec l’imposition des mains de l’Evêque et de tous les prêtres présents ; c’est ainsi que, depuis les Apôtres, l’Eglise appelle l’Esprit pour qu’il remplisse le cœur des baptisés ;
— celui de l’onction avec le Saint Chrême, pour que vous deveniez forts pour vivre votre foi, être des veilleurs, des témoins :

    • « Je voudrais que l’Esprit-Saint souffle en moi un vent de liberté et de vérité. »
    • « Par l’Esprit-Saint, je veux entrer comme une personne à part entière dans la grande famille des chrétiens. »
    • « Si je souhaite faire la confirmation, c’est pour affermir mon choix de rester baptisé et recevoir le souffle de l’Esprit-Saint pour pouvoir à mon tour aider les plus jeunes à rester sur le chemin de la foi. »
    • « Un jour, je voudrais être chef scout pour guider les autres dans la foi. »

Chers jeunes, l’appel de Jésus à être veilleurs ne se réalisera en vous que si vous continuez à vivre votre foi avec d’autres, avec d’autres jeunes à l’aumônerie, dans le scoutisme, dans les grands rassemblements, mais aussi dans les paroisses.

Les chrétiens des différentes paroisses ont besoin du dynamisme de votre foi. Vous y avez toute votre place, dans la musique, l’animation des chants pour les messes des familles et les messes des jeunes, pour l’accompagnement des plus jeunes en catéchèse ou dans l’aumônerie.

Mais, chers jeunes, vous continuerez à avoir besoin de l’encouragement de vos parents, parrains et marraines, de vos accompagnateurs en aumônerie, des chrétiens dans vos paroisses, des autres jeunes, pour tenir dans la foi et poursuivre votre chemin vers l’avenir.

Je souhaite à chacun de vous de demeurer un veilleur dans ce monde. Avec les prêtres de vos paroisses, comme Evêque, je vous dis que l’Eglise vous fait confiance et compte sur vous pour participer à la construction d’un monde plus humain, plus juste, plus fraternel et solidaire.

Chers parents, parrains et marraines, chrétiens des différentes paroisses, vous êtes témoins de la démarche de foi de vos jeunes qui désirent recevoir l’Esprit-Saint. Elle est profonde et sérieuse. Leur engagement de foi réveille notre foi, ravive en nous le don de l’Esprit que nous avons reçu à notre propre confirmation. Avec eux nous avons à être des veilleurs en ce monde, pour que l’Eglise n’aie pas peur de proposer aux jeunes, comme aux parents, aux familles, des nouveaux parcours de foi, et pour que ensemble nous demeurions attentifs et proches de ceux que la crise actuelle touche de plein fouet et lèse.

Comme le disent les Evêques de France, « la charité nous presse », relayant l’appel du christ à ne pas vous laisser abattre, à relever la tête, à se mettre en marche, car il vient, il vient à notre rencontre pour nous sauver et relever.

+ Michel SANTIER
Evêque de Créteil



Homélies antérieures



- A Notre-Dame du Rosaire le dimanche : 9h messe tridentine, 11h, 18h messe des jeunes, samedi : 18h

- En semaine

  • lundi, mercredi : 19h
  • mardi, jeudi, vendredi, samedi : 8h30

- A la Chapelle St-Joseph le dimanche 9h30

décembre 2017 :

Rien pour ce mois

novembre 2017 | janvier 2018

newsletter