Paroisse Notre-Dame du Rosaire, Saint-Maur des Fossés
http://lerosairesaintmaur.org/Petit-Villard-a-soixante-ans
      "Petit Villard " a soixante ans !

"Petit Villard " a soixante ans !


HOMELIE POUR LE SOIXANTIEME ANNIVERSAIRE DE LA COLONIE DE VACANCES DE ND DU ROSAIRE à PETIT-VILLARD
(22 juillet 2012)

J’aimerais commencer cette homélie sur la prairie en vous disant que ce qui est écrit dans le Psaume 22 (21) est en train de se réaliser aujourd’hui ici à Petit Villard. Bien sûr c’est l’Association familiale éducative du Parc Saint-Maur (l’AFE), c’est un groupe dynamique d’anciens colons et moniteurs qui a bien organisé cet anniversaire des soixante ans de La Colo ! On les remercie tous.

JPEGEn fin de compte, ce n’est pas si courant qu’une paroisse en Ile de France et sans doute un peu partout en France dispose d’une colonie de vacances actuellement. Je me réjouis donc comme curé actuel de Notre-Dame du Rosaire à Saint-Maur d’avoir reçu ce bel héritage si bien transmis de notre colonie de vacances qui se veut réellement à la fois familiale et éducative comme le dit si bien l’intitulé de l’association qui la porte.

J’espère que mes successeurs et que les paroissiens de ND du Rosaire auront à coeur de vouloir faire vivre cet esprit familial, simple, joyeux, à dimension humaine, cette volonté éducative aussi tellement importante de nos jours pour les jeunes générations et pour nous tous d’ailleurs.

Pourquoi le Psaume 22 s’accomplit-il aujourd’hui avec la célébration de cette messe sur la prairie ? Je suis certain que plusieurs d’entre nous n’ont jamais assisté à une messe en « plein air », à la campagne, à la montagne ou à la mer. L’année dernière j’ai vécu encore pour ma part plusieurs très belles célébrations eucharistiques entre 2000 et 3000 m d’altitude dans les Pyrénées avec des jeunes qui participaient à une marche en montagne juste avant de rejoindre les jeunes du diocèse de Créteil participant aux JMJ de Madrid.

Eh bien aujourd’hui ici le Seigneur est notre berger et c’est lui qui nous rassemble, qui nous nourrit de sa parole que j’essaie de vous commenter. Car les prêtres constituent ensemble l’équipe des bergers du Seigneur : on les appelle aussi des « pasteurs ». Et le curé d’une paroisse est celui qui doit prendre soin de tous comme un berger doit prendre soin de toutes ses brebis.

Je suis ici avec le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon (c’est le capitaine de l’équipe des prêtres de Lyon) pour vous dire que le Seigneur vous aime, vous connaît chacun par votre nom et qu’il vous dit : si tu le veux bien je vais t’accompagner sur le juste chemin, prendre soin de toi et susciter en toi grâce et bonheur (cf. Psaume 22,3.6).

Ce qui se vit cette année à Petit Villard depuis que la colo a commencé comme depuis soixante ans veut participer à votre bonheur, votre joie. Les prêtres veulent vous dire au nom du Seigneur que le bonheur, la joie, la grâce, l’amour, la vérité et la justice ont une source : c’est le Seigneur.

Le temps que nous passons ensemble à prier et à célébrer le Repas du Seigneur sur ce « pré d’herbe fraîche » dans cette messe, ce n’est pas du temps perdu ! C’est un bon et beau temps que nous allons garder en mémoire et auquel nous pourrons revenir par la mémoire. C’est l’occasion d’oser dire : «  Seigneur, dans ces veillées, dans ces randonnées, dans ces jeux, dans ces fous rire et dans ces moments d’entraide, dans ces repas et dans ces services auxquels nous participons nous apprenons une certaine qualité de vie et nous devinons que tout ce qu’il y a de juste et de bon dans tout cela, c’est Toi, la source et le sommet de notre vie. »

Emma, veux-tu poser ta question maintenant ?

De nos jours, comment font les pasteurs pour rassembler et guider les brebis égarées sur le droit chemin ? (Emma)

Autrefois, il suffisait de faire sonner la cloche de l’église pour que les habitants (les brebis) du village se rassemblent souvent dans l’église. Aujourd’hui, la cloche ne suffit pas et souvent dans nos grandes villes on ne l’ entend pas bien.

Je vais vous donner un exemple pour vous montrer comment on peut aujourd’hui essayer de rassembler les brebis du Seigneur. Didier, notre diacre va reconnaître tout de suite de quoi je parle. Depuis plusieurs années à Saint Maur on propose un parcours qui s’appelle ALPHA (ce qui veut dire le commencement). Il s’agit de rencontres conviviales autour d’un repas destinées en priorité à des personnes qui ne viennent pas forcément à la messe tous les dimanches.

Comment leur faire connaître notre proposition ? Nous nous sommes inscrits sur le site Internet d’Alpha qui présente tous les endroits où existe ce parcours en France. Eh bien je me souviens d’une année où plusieurs jeunes femmes sont venues parce qu’elles étaient allées chercher sur Internet où existait ce parcours. Elles habitaient notre ville, ne venaient pas à l’église habituellement et ont fini par trouver le chemin de la paroisse et de ces rencontres par ce moyen-là.

J’ai rencontré il y a deux jours un monsieur qui voulait me parler des questions qu’il se pose dans son travail où il rencontre beaucoup de personnes révoltées par la vie, la maladie et toutes sortes de souffrances. Il m’a dit que lui aussi cela finit par l’atteindre.

Ensuite il m’a expliqué qu’il vit avec une amie, a des enfants et qu’il aimerait leur faire découvrir Jésus. Tout cela s’est passé ...dans un restaurant et j’ai fini par lui donner les dates de l’Eveil à la foi pour l’an prochain : sa fille de 5 ans pourra ainsi y venir.Voilà encore une manière de rassembler les brebis aujourd’hui.

Balthazar va maintenant poser sa question sur la deuxième lecture...

Pourquoi tant de guerres malgré le message de paix du Christ ? (Balthazar)

C’est une immense question que pose Balthazar.En ce moment même plusieurs peuples sont en guerre dans le monde. Beaucoup subissent plus qu’ils ne font la guerre, car ce n’est pas un jeu. Le coeur de l’homme est compliqué et malade comme dit la Bible. Pourtant l’homme est créé pour réaliser le bien. En Jésus nous dit Saint Paul, c’est la paix et l’amour qui se sont approchés de nous.

Jésus en donnant sa vie par amour pour nous a changé quelque chose dans cet affreux processus de violence qui ronge l’homme et l’abîme. Il y a bien sûr le tableau sombre des gens qui souffrent, qui meurent, qui sont chassés de leur maison. Mais il y a en même temps dans les moments les plus durs de l’Histoire des personnes qui sauvent les autres, sont prêts à donner leur vie, se sacrifient même.

Ces choses-là sont arrivées en France il y a soixante-dix ans quand des enfants juifs et leurs familles étaient arrêtés. Il y a eu aussi des personnes formidables qui ont pris des risques. A La Varenne, le curé de la paroisse de l’époque, le Père Emile MOREL a ainsi permis de sauver de nombreux enfants juifs avec l’aide de paroissiens. Cela n’a pas empêché les nazis de commettre des crimes affreux, mais cela a permis aussi à l’amour d’être plus fort que la haine.

Il nous faut inventer des jeux de rôle autour de la paix ! Il nous faut apprendre à être des personnes passionnées par la paix. Il faut demander au Seigneur dans la prière comme l’a fait Saint François d’Assise en son temps à faire de nous des « artisans de paix...qui apportent la paix là où domine la haine... »

C’est maintenant Robin qui va poser une question sur l’Evangile de ce jour...

Selon l’évangile de Saint Marc, Jésus dit : « Venez à l’écart dans un endroit désert, et reposez-vous un peu  ». Nous nous posons la question : pourquoi est-il important pour eux d’aller au désert pour se reposer ? (Robin)

Pour nous les Français nous nous représentons souvent le désert comme une grande étendue de sable où il n’y a pas d’eau et où il est impossible de vivre. C’est le Sahara avec ses conditions extrêmes... Il est en effet bien difficile de se reposer dans des lieux pareils. Mais, il n’est pas plus facile de se reposer en étant planté devant sa télé en permanence ou en ayant son MP 3 branché toute la journée.

Demandez à Romuald et à Fabrice qui ont vécu une année de « désert » avant d’entrer au séminaire ce qu’ils ont fait pendant cette année-là de leur téléphone portable, de leur ordinateur et d’autres objets qui nous accaparent tellement qu’on n’a plus de temps pour nous-mêmes, plus de temps pour se détendre et laisser à Dieu la possibilité de parler à notre coeur.

Les apôtres étaient partis en mission donc ils rencontraient beaucoup de personnes, leur parlaient, les guérissaient, leur annonçaient la bonne nouvelle de la vie telle que le Seigneur nous la propose. Cela leur demandait beaucoup d’énergie. Il fallait donc qu’ils reprennent des forces et c’est ce que le Seigneur leur a proposé.

Il est important pour chacun de nous d’avoir des moments comme cela de détente complète. Pensez-vous que le repos du week-end sera complet si l’on nous propose comme seul objectif de prendre notre voiture pour aller passer tout notre temps libre dans un centre commercial ? Vous comprenenez pourquoi le repos dominical c’est important et pourquoi le Seigneur nous dit : prenez du temps gratuit pour vous rencontrer, vous parler, jouer ensemble, manger ensemble un vrai repas, vous amuser simplement.

Je pense que d’une certaine manière ce que nous vivons à Petit Villard au cours de ce week-end comme durant toute la colo c’est vraiment ce que le Seigneur nous propose : nous détendre ensemble, nous réjouir ensemble dans la simplicité. C’est ce que doivent faire des chrétiens !

Frères et soeurs, je vous remercie pour votre écoute. Je remercie ceux qui ont préparé cette messe et la réflexion qui a permis d’animer cette homélie. Réjouissons-nous dans le Seigneur qui nous a instruit et qui maintenant nous invite à son festin.


Père Stéphane AULARD

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Homélies antérieures



- A Notre-Dame du Rosaire le dimanche : 9h messe tridentine, 11h, 18h messe des jeunes, samedi : 18h

- En semaine

  • lundi, mercredi : 19h
  • mardi, jeudi, vendredi, samedi : 8h30

- A la Chapelle St-Joseph le dimanche 9h30

novembre 2017 :

Rien pour ce mois

octobre 2017 | décembre 2017

Rendez-vous

newsletter