Paroisse Notre-Dame du Rosaire, Saint-Maur des Fossés
http://lerosairesaintmaur.org/Serge-ODJOUSSOU-ordonne-diacre
      Serge ODJOUSSOU ordonné diacre

Serge ODJOUSSOU ordonné diacre


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 22 octobre 2013
  • réagir
  • 0 vote

Ordination Diaconale de Serge ODJOUSSOU
14 septembre 2013 – Notre-Dame du Rosaire

Homélie de Monseigneur Michel SANTIER

Les textes de la Parole de Dieu que nous venons d’entendre n’ont pas été choisis pour cette célébration de l’ordination ; ce sont les textes du jour, ceux du 14 septembre, fête de la Croix Glorieuse.

Notre frère Serge a désiré que nous entendions cette parole aujourd’hui. Comme l’Apôtre Pierre qui voulait empêcher Jésus de parler de la Croix, de sa Passion et de sa mort, nous sommes souvent tentés d’ignorer, de nier la Croix mais aussi les événements de la vie nous rappellent son existence. Voici les paroles que le Pape François a adressées aux cardinaux lors de l’homélie de la messe de clôture du Conclave :

Quand nous marchons sans la Croix, quand nous édifions sans la Croix, et quand nous confessons un Christ sans Croix, nous ne sommes pas disciples du Seigneur ; nous sommes mondains, nous sommes des évêques, des prêtres - j’ajoute des diacres - des cardinaux, des papes, mais pas des disciples du Seigneur. »

Voilà des paroles aussi radicales que celle de Jésus dans l’Evangile, paroles qui nous bousculent et qui nous invitent à la conversion, à un retournement intérieur.

Pourtant le Pape ne s’arrête pas sur le caractère doloriste de la Croix ; sur la Croix se révèle l’amour de Jésus, le poids, le prix de sa vie donnée. La Croix révèle la gloire de l’amour.

Je le cite dans la même homélie :

« Je voudrais que nous ayons le courage de marcher en présence du Seigneur, avec la Croix du Christ, d’édifier l’Eglise sur le sang du Seigneur qui est versé sur la Croix, et de confesser l’unique gloire : le Christ crucifié. Ainsi l’Eglise ira de l’avant. ».

Mais pourquoi la Croix ? Je cite à nouveau le Pape François dans son homélie de la messe des Rameaux sur la place Saint Pierre :

«  Pourquoi la Croix ? Parce que Jésus prend sur lui le mal, la saleté, les péchés du monde et aussi les nôtres. Il les lave, il les lave avec son sang, avec la miséricorde, avec l’amour de Dieu. »

« Dieu a tant aimé le monde, qu’il nous a donné son Fils unique  » avons-nous entendu dans l’Evangile de ce jour.

« Regardons autour de nous » poursuit le Pape. « Combien de blessures le mal inflige-t-il à l’humanité : guerres, violences, conflits économiques, qui frappent, surtout celui qui est le plus faible, etc… Sur la Croix Jésus prend tout le poids du mal, et la force de l’amour de Dieu en est vainqueur, et le défait dans sa résurrection. »

La Croix du Christ embrassée avec amour ne porte pas à la tristesse, mais à la joie.

Serge va être ordonné diacre en vue d’être prêtre. Par l’imposition des mains, par le don de l’Esprit-Saint, il va être configuré à Jésus serviteur. Le diacre est ordonné pour le service, le prêtre pour être pasteur. Un prêtre, comme un évêque demeure toujours diacre, serviteur du Christ et de son Eglise. Les diacres sont ordonnés pour nous rappeler à tous que le service de la fraternité, le service des plus faibles, est une dimension essentielle de la vie chrétienne et de la mission de l’Eglise.

Qu’est ce que le service ?

Tu as vécu cet été les Journées Mondiales de la Jeunesse au Brésil avec 250 jeunes du diocèse dont beaucoup t’entourent aujourd’hui, et les 3 millions et demi de participants.

Tu as entendu l’appel que le Pape François a adressé aux jeunes : « Allez, sans peur, servir. » et il a répondu à la question « qu’est-ce que le service  ? ».

Servir : « c’est laisser sa vie s’identifier à celle de Jésus. C’est avoir ses sentiments, ses pensées, ses actions, et la vie de Jésus est une vie pour les autres.  »

La première urgence aujourd’hui c’est la pauvreté spirituelle, et dans l’accompagnement des scouts, et des aumôneries, comme aux JMJ, tu as perçu l’immense attente, la soif de tous ces jeunes.

Evangéliser, c’est avant tout leur révéler l’Amour de Dieu, combien ils sont aimés, combien ils ont du prix aux yeux de Dieu.

Ta vie donnée au Seigneur sera un appel pour eux et pour nous tous ; un appel à dépasser nos replis sur nous-mêmes, nos égoïsmes, pour servir nos frères, particulièrement les plus fragiles, les plus démunis, et ce dont ils ont besoin ce n’est pas uniquement des secours matériels. Comme disait l’un d’entre eux à Lourdes au rassemblement Diaconia : « nous ne sommes pas que des estomacs  » ils ont besoin d’entendre la Parole de Dieu, l’Evangile, qui leur donnera la force de se remettre debout, de croire en leur dignité.

Serge, tu es un signe vivant pour nous, comme le disait le Pape François à Rio :

« Jésus nous accompagne dans cette mission. Il n’y a pas de frontières, il n’y a pas de limites, et il nous envoie tous. L’Evangile est pour tous et non pour quelques uns. Il n’est pas seulement pour ceux qui semblent les plus proches, plus réceptifs, plus accueillants. N’ayez pas peur d’aller, de porter le Christ en tout milieu, jusqu’aux périphéries existentielles, également à celui qui est le plus indifférent. Le Seigneur est à la recherche de tous. Il veut que tous sentent la chaleur de sa miséricorde, et de son amour. »

Serge, dans le don total que tu fais de toi-même aujourd’hui au Seigneur, et à tous tes frères en humanité :

• N’aie pas peur. Jésus te l’a promis, par son Esprit, Il sera toujours en toi source de joie et de bonheur.

• N’aie pas peur. Car la mission que tu reçois aujourd’hui comme diacre et bientôt comme prêtre, elle n’est pas seulement la tienne, mais celle de toute l’Eglise Diocésaine.

• Notre Eglise est appelée à donner la parole à tous les baptisés, pour que tout ensemble nous découvrions l’attente de tous ceux qui sont en recherche, et percevoir ce qui peut, dans leur existence, leur donner le goût de l’Evangile, le goût de se mettre à la suite de Jésus Christ.

• Nous tous : « Soyons attentifs ».

• Regardons à travers les rites de l’ordination ce que Jésus Christ va réaliser dans notre frère Serge, ce qu’il va réaliser en vous tous ici rassemblés, en notre Eglise Diocésaine.


+ Mgr Michel SANTIER
Evêque de Créteil

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Homélies 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017



- A Notre-Dame du Rosaire le dimanche : 9h messe tridentine, 11h, 18h messe des jeunes, samedi : 18h

- En semaine

  • lundi, mercredi : 19h
  • mardi, jeudi, vendredi, samedi : 8h30

- A la Chapelle St-Joseph le dimanche 9h30

décembre 2017 :

Rien pour ce mois

novembre 2017 | janvier 2018

newsletter