Paroisse Notre-Dame du Rosaire, Saint-Maur des Fossés
http://lerosairesaintmaur.org/Temoignages-douze-hommes-pour-Dieu
      Témoignages : douze hommes pour Dieu

Témoignages : douze hommes pour Dieu

Ordinations sacerdotales 2012

qui ont eu lieu samedi 30 juin à la cathédrale Notre-Dame de Paris


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 27 juin 2012
  • réagir

Prier avec les ordinés :

Emmanuel
« Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra ; et tout homme qui vit et qui croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ? » (Jn 11, 25-26)
L’affirmation forte de la destinée éternelle de tout homme, grâce à la résurrection du Christ, m’a toujours marqué, dans ce passage. Sans doute la force de la question adressée à Marthe par le Christ ("Crois-tu cela ?"), question directe, presque provoquante, y est-elle pour beaucoup. Souvent, les personnes non croyantes se demandent quel sens cela a que de donner sa vie pour devenir prêtre. Comme dit saint Paul, si le Christ n’est pas ressuscité, notre foi est vaine. S’il n’est pas là pour nous sauver du mal, du péché, de la mort, tout ce que nous faisons comme pasteur n’a pas de sens. Notre mission, c’est de conduire les personnes vers le salut, vers le ciel. Les libérer de la mort, en leur donnant le Christ, qui est la résurrection et la vie. Ce verset est le kérygme en réalité.

Laurent
« Je suis venu pour que les hommes aient la vie et qu’ils l’aient en abondance. » (Jn 10, 10)
Le Fils de Dieu est venu dans notre monde pour nous faire partager l’intimité qu’Il entretient de toute éternité avec le Père. Le prêtre est choisi et ordonné pour offrir à l’humanité rachetée ce salut, spécialement à travers les sacrements, à travers l’Eucharistie.

Grégoire
« Si je n’ai pas la charité, je ne suis rien » (1 Cor 13, 2)
Ces mots de saint Paul disent à quelle profondeur se joue le ministère sacerdotal : non pas dans le brillant des paroles, mais dans l’épaisseur de la charité portée par le sacrifice du Christ. Un prêtre enseigne d’abord et surtout par ses actes.

Nicolas
« Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis pour que vous alliez, que vous donniez du fruit, et que votre fruit demeure. » (Jn 16,16)
Je fais partie de la congrégation des augustins de l’Assomption, dans laquelle j’ai prononcé mes vœux perpétuels il y a deux ans. L’ordination est pour moi un déploiement de cet engagement. Ce que j’aime dans cette citation biblique, c’est l’insistance qui est faite sur l’appel de Dieu. C’est lui qui nous choisit et nous appelle pour la mission, avec une promesse de fruits très évangélique.

Étienne
« Et le Verbe s’est fait chair, il a planté sa tente parmi nous » (Jean 1, 14)
Ce verset est en rapport avec mon sujet d’étude, la christologie. C’est très théologique, très beau.

Nicodème
« Moi, je suis la porte. Si quelqu’un entre en passant par moi, il sera sauvé ; il pourra aller et venir, et il trouvera un pâturage » (Jean 10, 9) « Je suis le bon pasteur. Le bon pasteur donne sa vie pour ses brebis » (Jean 10, 11)
J’ai fait le choix de ces deux phrases car ce sont les deux piliers du chapitre 6 de l’évangile de saint Jean. Le Christ y explique ce qu’est son sacerdoce, et c’est à ce sacerdoce que je participerai. Ce sacerdoce est une méditation et un sacrifice. Le prêtre, au nom du Christ, nourrit les brebis et pardonne les péchés. Le prêtre, en donnant sa vie, mène les brebis vers les bons pâturages divins.

Édouard
« L’espérance ne déçoit jamais ! C’est pourquoi libre à l’égard de tous, je me fais tout à tous » (Rm 5,5 ; 1 Co 9, 22)
C’est une phrase profondément liée à mon histoire et à mon appel. Car c’était un acte d’espérance que de m’engager vers le sacerdoce sans y être particulièrement encouragé par mes proches. Aujourd’hui, en devenant prêtre, je renouvelle cet acte d’espérance, posé en pleine liberté, dans le Christ et dans l’Église, notamment par notre archevêque qui m’a fait confiance en m’appelant.

Arnaud
« Le sacerdoce, c’est l’amour du cœur de Jésus » : curé d’Ars
Le curé d’Ars, à travers ces propos, montre une image exigeante et belle du sacerdoce : une image qui allie l’humilité personnelle à la conscience d’une vocation qui le dépasse. Qui insiste également sur le fait qu’aimer le Christ pour aimer les autres et le laisser les aimer à travers nous est à l’origine de toute vocation sacerdotale. Cette grande figure qu’est le curé d’Ars est également un de mes modèles, puisque durant toute sa vie, celui-ci a montré que le prêtre n’est pas tant un grand frère à qui l’on se confie, mais la personne qui donne les sacrements. Se montrant en soutane trouée en semaine, il était capable de tout mettre en œuvre pour avoir une belle chasuble digne de célébrer l’Eucharistie : le curé d’Ars est un de ceux qui ont qui ont réussi à être homme et prêtre à la fois.

Paul-Marie
« Me voici, ô Dieu, je suis venu pour faire ta volonté » Hébreux 10, 7
Il s’agit du fiat de Jésus que j’ai choisi en écho au fiat de Marie, « Me voici Seigneur, qu’il me soit fait selon ta parole » Lc 1,38, qui était ma phrase d’ordination diaconale. Tout comme la Vierge Marie a mis neuf mois pour mettre au monde Jésus-Emmanuel, ainsi l’année du diaconat aura été pour moi comme une année d’enfantement au sacerdoce. Le fiat de Jésus, uni à celui de Marie, m’habite depuis plusieurs années. Ces deux versets font partie de ceux qui m’ont le plus marqué. Je me sens un peu comme Jean, au pied de la croix, qui reçoit le sacerdoce du cœur de Jésus et qui en même temps, reçoit Marie pour mère.

Jérémy Rigaux
« Avec le Christ, je suis fixé à la croix : je vis, mais ce n’est plus moi, c’est le Christ qui vit en moi. » Galates, 2, 19-20
J’aime beaucoup cette phrase car elle définit bien la manière dont je vois mon ministère. Je reste pleinement moi-même, bien dans ma peau et avec mon histoire personnelle, mais je deviens un canal de transmission au service de Jésus.

Louis Bardon
« Ma vie, nul ne la prend, mais c’est moi qui la donne : faites ceci en mémoire de moi. » Jn, 10, 18 et Lc, 22, 19
La vocation ultime de tout homme est de se donner aux autres, de se donner à Dieu : c’est ainsi qu’il trouve le bonheur. Le cœur du cœur du sacerdoce, la joie immense du prêtre, c’est de servir cette offrande de soi, c’est de communiquer la vie divine dans les sacrements et la proclamation de la Parole de Dieu.

Tanneguy Viellard
« Ton amour vaut mieux que la vie » (Ps 63)
Cette phrase correspond à l’expérience forte de l’amour de Dieu que j’ai faite en entendant un ami dire à l’assemblée le jour de son ordination : « Aujourd’hui je donne ma vie à Jésus et ma joie est immense ». J’ai alors ressenti de manière subite et radicale, la puissance de cet amour qui illumine toutes nos misères. Je donnerais tout pour revivre ne serait-ce qu’une microseconde cette expérience qui nous attend dans l’Éternité.


http://www.paris.catholique.fr/Prier-avec-les-ordinands.html

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



- A Notre-Dame du Rosaire le dimanche : 9h messe tridentine, 11h, 18h messe des jeunes, samedi : 18h

- En semaine

  • lundi, mercredi : 19h
  • mardi, jeudi, vendredi, samedi : 8h30

- A la Chapelle St-Joseph le dimanche 9h30

novembre 2017 :

Rien pour ce mois

octobre 2017 | décembre 2017

Rendez-vous

newsletter