Paroisse Notre-Dame du Rosaire, Saint-Maur des Fossés
https://lerosairesaintmaur.org/Edito-du-4-avril-2020
        Edito du 4 avril 2020

Edito du 4 avril 2020


HOSANNA !!!

Après avoir parcouru la Terre Sainte, Jésus arrive au Mont des Oliviers. Les derniers préparatifs s’accomplissent et tout se déroule comme le Seigneur l’a indiqué aux disciples. Il va pouvoir rejoindre Jérusalem monté sur un âne symbole de paix et de simplicité.C’est le roi "doux et humble de coeur" qui se présente aux habitants de la ville sainte. Sur son passage, les vêtements et les branchages jetés à terre composent un tapis multicolore. La foule l’acclame en reprenant un verset du psaume 118 : "Hosanna ! Béni celui qui vient au nom du Seigneur !".

Jésus est accueilli comme celui qui inaugure l’ère messianique et qui réalise l’entrée solennelle dans son sanctuaire. Pourtant, quand il entre à Jérusalem, la ville est troublée, comme elle l’était au moment de sa naissance. Le scepticisme envahit les habitants qui ne voient en Jésus qu’un simple prophète venant d’une campagne arriérée. Déjà pointe l’affrontement entre Jésus et ceux qui le refusent.

Le récit de la Passion nous fait entrer plus profondément dans le drame qui se noue. Les cris de haine vont retentir à la place des acclamations de joie. Implacablement le procès se met en place pour aboutir à l’élimination du Seigneur. Judas livre son maître, les disciples sont incapables de l’accompagner dans sa prière et Pierre le renie. La peur et la violence isole Jésus qui va assumer seul le don total de sa vie. Comble de l’ironie, pour le défendre, il ne reste que quelques païens comme la femme de Pilate. Les autres l’interrogent pour le condamner et pour le livrer aux bourreaux.

Au travers de ce long abaissement du Fils de l’homme, c’est la foi et l’incroyance qui s’affrontent jusqu’à l’élévation de la croix. Tandis que les injures du monde l’enserrent, le Christ pousse un dernier cri et sombre dans la mort. La violence de l’humanité s’est déchaînée jusqu’au terme de cette fin qui semble lamentable. Cependant, il y a les païens qui sont là avec le centurion et ses hommes qui confessent déjà la foi chrétienne. Les femmes aussi sont restées et leur fidélité va assurer le lien dans l’attente du matin de la Résurrection...

Ce dimanche, nous n’allons pas nous retrouver pour la bénédiction des Rameaux et pour entendre le récit de la Passion. Ce grand vide et l’isolement sont éprouvants alors que nous entrons confinés dans la Semaine Sainte. Pour autant, nous sommes invités à vivre de manière intense et belle les jours qui viennent, en cherchant à accueillir le Seigneur et en étant encore plus unis les uns aux autres. Notre vie chrétienne et paroissiale se poursuit d’une autre manière en revenant au coeur de ce qui nous fait vivre, en portant particulièrement dans notre prière ceux et celles qui sont frappés par le deuil, par la maladie et par le découragement.

Le Père André, le Père Sam et moi-même célébrerons cette fête des Rameaux seuls au presbytère en union avec chacun d’entre vous, avec vos familles et vos proches. Si vous souhaitez nous adresser des intentions de prière, n’hésitez pas à me les faire parvenir. Elles nourriront les différentes célébrations qui viennent.



Pour vous unir par la prière aux célébrations de la Semaine Sainte au presbytère :

  • Rameaux : dimanche 5 à 11h00
  • Jeudi saint : à 18h00
  • Chemin de croix : vendredi 10 à 15h30
  • Célébration de la Passion à 18h00
  • Vigile de Pâques à 21h00
  • Pâques : dimanche 12 avril à 11h00

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.




A Notre-Dame du Rosaire le dimanche : 9h messe tridentine, 11h, 18h messe des jeunes, samedi : 18h

- En semaine

  • lundi, mercredi : 19h
  • mardi, jeudi, vendredi, samedi : 8h30
  • messe tridentine : mercredi 9h15 et vendredi 19h00

A la Chapelle St-Joseph le dimanche 9h30

newsletter