Paroisse Notre-Dame du Rosaire, Saint-Maur des Fossés
https://lerosairesaintmaur.org/Le-11-Un-Batiment-qui-A-besoin-de-VOUS
      Le 11, un bâtiment qui a besoin de VOUS

Le 11, un bâtiment qui a besoin de VOUS


  • Télécharger l'article au format PDF Imprimer cet article
  • 13 janvier 2020
  • réagir
  • 0 vote

Le 14 décembre, Gilbert Picquenard, architecte, est venu expliquer, lors de la traditionnelle soirée des donateurs au Denier de l’Église, les grandes lignes du projet de rénovation de la Maison Paroissiale, ce lieu, où, depuis plus de 50 ans, notre communauté cherche à mettre en place concrètement le message des Évangiles.

Aujourd’hui, la Maison Paroissiale accueille en effet le secrétariat et les salles de réunion permettent les rencontres du catéchisme et de l’aumônerie, des scouts (un des groupes a son local au 4e étage), des dizaines de groupes de jeunes et d’adultes, des cours d’alphabétisation avec CRÉER, des conférences comme celle sur l’Encyclique Laudato Si’ qui aura lieu le 21 janvier prochain.

Mais le 11, c’est aussi les Ventes de Charité, des vins d’honneur, des repas familiaux après des baptêmes, des fêtes, des moments conviviaux…

50 ans d’échanges et de partage !
50 ans de vie !

Après 50 ans et malgré des travaux d’entretien réguliers, notre Maison Paroissiale a besoin d’un grand rafraîchissement. Avec le temps, le béton commence à s’effriter par endroit et quelques morceaux de façade sont déjà tombés. Les volets métalliques qui permettent l’aération des salles sont rongés par la rouille et des morceaux de métal menacent de tomber. Du fait d’infiltrations, les cadres métalliques supportant les huisseries éclairant les demi-paliers ont rouillé. Ils ont donc gonflé et ont déformé les cadres en aluminium des fenêtres qui sont donc de fait condamnées. Les infiltrations perdurant, le mal continue de progresser... Les infiltrations au niveau du soubassement coulent périodiquement dans la salle du sous-sol. Bref, vous l’avez compris, des travaux importants s’imposent pour permettre à notre Maison Paroissiale de se tourner résolument vers l’avenir et les générations futures.

Gilbert Picquenard a rapidement évoqué les deux possibilités qui s’offrent à la paroisse. Soit un simple ravalement à la durée de vie limitée (10-15 ans) pour un peu plus de 100 000 euros environ : il s’agit de reboucher les fissures et de passer un coup de peinture. Les problèmes de la cage d’escalier ne sont pas réglés et les infiltrations perdureront au niveau du sous-sol.

Soit une rénovation lourde mais bien plus durable (au moins deux générations pour les façades). Pour 225 000 euros environ, les volets métalliques sont condamnés, isolés et recouverts d’enduit. Cela permet de supprimer une source de courants d’air et de régler définitivement la chute de morceaux de volets, rongés par la rouille. Les modénatures de façade sont conservées afin de rythmer le bâtiment. Le 4e étage est isolé et reçoit un bardage, ce qui réduira considérablement les déperditions de chaleur. Les soubassements sont repris intégralement pour supprimer les infiltrations d’eau. Un bardage complet serait par contre trop coûteux...

Pour 25 000 euros environ, les portes vitrées du rez-de-chaussée et les fenêtres des deux escaliers sont remplacées par du double vitrage. La dépose des carreaux actuels permettra d’ôter également les cadres métalliques gonflés par la rouille et de mettre fin aux désordres structurels liés aux infiltrations d’eau. La mise en place de double vitrage limitera les déperditions de chaleur. Il sera à nouveau possible d’ouvrir les carreaux pour nettoyer les vitres... Le remplacement des portes du rez-de-chaussée mettra fin aux courant d’air.

Pour 50 000 euros environ, la toiture est refaite et isolée. Changer les huisseries de la cage d’escalier et refaire la toiture en même temps que les façades permet de réaliser d’importantes économies au niveau de la location de l’échafaudage.

Comme vous le remarquez, ce projet prend en compte la demande de développement durable et la lutte contre le gaspillage énergétique. Il est donc plus coûteux au départ mais permet ensuite d’importantes économies dans l’avenir. Le projet intègre également une dimension architecturale : il s’agit de donner un coup de jeune à un bâtiment à l’aspect très daté. Comme l’a expliqué Fabrice Marque, vice-président du CEP le 14 décembre dernier, la paroisse n’a malheureusement pas les fonds pour réaliser ce beau projet… d’où l’ouverture d’une grande souscription pour accueillir vos dons, bien sûr défiscalisés à hauteur de 66%.

Le projet complet illustré ci-contre ne peut se faire que si vous donnez ! La paroisse ne pourra réaliser des travaux qu’à hauteur de la somme récoltée dans le cadre de la souscription.

  • Si celle ci est de 100 000 euros, nous devrons nous contenter d’une solution peu durable.
  • Si notre communauté paroissiale s’investit pour 250 000 euros, nous pourrons refaire les façades de manière durable et changer les huisseries.
  • Si nous parvenons à 300 000 euros, la toiture pourra aussi être reprise.

À la mi-décembre, la générosité de 199 d’entre vous a permis de réunir environ 75 000 euros. Merci à celles et ceux qui ont entendu notre appel de novembre ! Une très grande partie de cette somme vient du cadeau que vous avez tenu à offrir au Père Grandjean pour son centenaire.

Un très grand merci à tous ! Cependant, si nous souhaitons rénover durablement le 11, il reste encore à trouver 225 000 euros. Impossible ? Nous sommes pourtant persuadés du contraire. Si 500 familles de la paroisse donnent maintenant chacune en moyenne 450 euros, la somme est réunie ! 450 euros, ce n’est pas rien mais, après défiscalisation, cela représente un effort de 153 euros. Certains peuvent sans doute donner plus, d’autres peut-être moins…

Sommes-nous prêts à faire cet effort pour que le 11 reste ce lieu exceptionnel d’accueil et de partage pour les 50 ans à venir ? Nous souhaitons vraiment le soutien de tous : il n’y a pas de « petit don » et comme le dit la sagesse populaire : « les petits ruisseaux font les grandes rivières »...

D’avance un immense merci !

Une grande réunion d’information sur les travaux prévus au 11 avenue Joffre aura lieu le lundi 13 janvier 2020 à la Maison Paroissiale. Venez très nombreux !

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.




A Notre-Dame du Rosaire le dimanche : 9h messe tridentine, 11h, 18h messe des jeunes, samedi : 18h

- En semaine

  • lundi, mercredi : 19h
  • mardi, jeudi, vendredi, samedi : 8h30
  • messe tridentine : mercredi 9h15 et vendredi 19h00

A la Chapelle St-Joseph le dimanche 9h30

newsletter