Paroisse Notre-Dame du Rosaire, Saint-Maur des Fossés
https://lerosairesaintmaur.org/spip.php?page=imprimer_rubrique&id_rubrique=68

Adultes



Déclaration des évêques de la COMECE à l’occasion du 30è anniversaire de la chute du mur de Berlin

 

8 novembre 2019

A l’occasion du 30ème anniversaire de la chute du mur de Berlin, les évêques de l’UE appellent tous les Européens à travailler ensemble pour "une Europe libre et unie" par un processus renouvelé de dialogue pour un avenir pacifique commun.

(à retrouver sur https://eglise.catholique.fr/sengager-dans-la-societe/leurope/les-chretiens-leurope/487877-declaration-eveques-de-comece-a-loccasion-30eme-anniversaire-de-chute-mur-de-berlin/

Déclaration des évêques

La chute du mur de Berlin, le 9 novembre 1989, a été l’un des événements les plus importants de l’histoire européenne de ces dernières décennies. Ce fut un moment plein d’émotions. Après avoir été séparés par un mur de béton pendant plus de vingt-huit ans, des personnes - parents, amis et voisins - vivant dans la même ville ont pu se rencontrer, célébrer et exprimer leurs joies et leurs espoirs. Dès cet instant, le monde eut l’air différent.

Ce mur était le symbole de la division idéologique de l’Europe et du monde entier. Les changements intervenus en Hongrie au début de 1989, l’effondrement du rideau de fer en avril et les premières élections libres organisées en Pologne en juin ont abouti à la chute du mur de Berlin, événement qui a ouvert la voie à la reconquête de la liberté après plus de 40 ans de régimes oppressifs dans les pays d’Europe centrale et orientale. Ces efforts doivent leur succès à l’engagement d’un grand nombre d’Européens qui ont exprimé sans relâche mais pacifiquement leur profond désir de changement politique.

Il est vrai que toutes les attentes concernant la chute du mur n’ont pas été satisfaites. Il est également vrai que les idéologies qui étaient à l’origine de la construction du mur n’ont pas complètement disparu en Europe et sont toujours présentes aujourd’hui sous différentes formes. En tant que chrétiens, nous reconnaissons également que « c’est lui, le Christ, qui est notre paix : des deux, […] il a fait une seule réalité ; […] il a détruit ce qui les séparait, le mur de la haine » (Éphésiens 2, 14). La chute du mur de Berlin a non seulement une dimension historique mais aussi prophétique. Cet évènement nous a appris que la construction de murs entre les peuples n’est jamais la solution. Il nous appelle à travailler pour une Europe meilleure et plus intégrée.

Rappelons-nous du rôle important de Saint Jean-Paul II et de ses paroles d’encouragement : « L’Europe doit respirer avec ses deux poumons ! ».

Nous reconnaissons que le processus de guérison et de réconciliation est délicat et difficile. Aujourd’hui encore, pour certaines des victimes des régimes oppressifs du passé, ce processus est loin d’être achevé ; leur détermination, leur engagement et leurs souffrances ont été décisifs pour la liberté dont l’Europe jouit aujourd’hui.

Cependant, nous voulons faire revivre et promouvoir ces signes d’espoir, cette attente d’un avenir meilleur pour l’Europe et pour tous les Européens qui ont mené à ce moment historique de novembre 1989.

C’est pourquoi, en tant que chrétiens et citoyens européens, nous appelons tous les Européens à oeuvrer ensemble pour une Europe libre et unie à travers un processus renouvelé de dialogue entre les mentalités et les cultures, respectant nos expériences historiques différentes et partageant nos espoirs et nos attentes pour un avenir pacifique commun. Pour réussir, nous devons nous rappeler que la culture de la rencontre implique la capacité réelle d’écouter avant tout. En tant que chrétiens, nous sommes également appelés à prêcher et à être des témoins de l’Évangile, sachant que «  le mystère de l’homme ne s’éclaire vraiment que dans le mystère du Verbe incarné » (Gaudium et Spes, 22).

Nous invitons tous les citoyens à prier Dieu, le Seigneur de l’Histoire, pour qu’il nous aide à nous consacrer à une Europe animée par le Saint-Esprit, qui est la base et le fondement de l’espoir, la source et la puissance d’un nouvel engagement en faveur des principes sur lesquels s’est construite l’Europe : la justice, la liberté et la paix.

  • Jean-Claude Card. Hollerich S.J., Archevêque de Luxembourg, Président
  • Mariano Crociata, Évêque de Latina (Italie), First Vice-Président
  • Franz-Josef Overbeck, Évêque d’Essen (Allemagne), Vice-Président
  • Noël Treanor, Évêque de Down & Connor (Irlande), Vice-Président
  • Jan Vokál, Évêque de Hradec Králové (République Tchèque), Vice-Président
  • Virgil Bercea, Évêque de Oradea Mare (Roumanie)
  • Ferenc Cserháti, Évêque auxiliaire d’Esztergom-Budapest (Hongrie)
  • Jorge Ferreira da Costa Ortiga, Archevêque de Braga (Portugal)
  • Hugh Gilbert, Évêque d’Aberdeen (Acose)
  • Adolfo González Montes, Évêque d’Almería (Espagne)
  • Joseph Galea-Curmi, Évêque auxiliaire de Malte
  • Jozef Hal’ko, Évêque auxiliaire de Bratislava (Slovaquie)
  • Antoine Hérouard, Évêque auxiliaire de Lille (France)
  • Theodorus C.M. Hoogenboom, Évêque auxiliaire d’Utrecht (Pays-Bas)
  • Nicholas Hudson, Évêque auxiliaire de Westminster (Angleterre & Pays de Galles)
  • Vjekoslav Huzjak, Évêque de Bjelovar-Križevci (Croatie)
  • Philippe Jourdan, Administrateur Apostolique d’Estonie
  • Jean Kockerols, Évêque auxiliaire de Malines-Bruxelles (Belgique)
  • Czeslaw Kozon, Évêque de Copenhague (Scandinavie)
  • Manuel Nin i Güell O.S.B., Apostolic Exarch of Greece
  • Rimantas Norvila, Évêque de Vilkaviškis (Lituanie)
  • Christo Proykov, Évêque de Saint Jean XXIII de Sofia (Bulgarie)
  • Youssef Soueif, Archevêque des Maronites de Chypre
  • Zbignev Stankevics, Archevêque de Riga (Lettonie)
  • Janusz Bogusław Stepnowski, Évêque de Łomża (Pologne)
  • Franc Šustar, Évêque auxiliaire de Ljubljana (Slovénie)
  • Ägidius J. Zsifkovics, Évêque d’Eisenstadt (Autriche)

Retrouvez ce document en format pdf en cliquant ici



 


Louer sa maison sur Airbnb pour financer le loyer de personnes sans-abri

 

24 septembre 2019

Comment venir en aide à celles et ceux qui dorment dehors quand on est pas prêt-e à les héberger chez soi ? C’est la question que s’est posée Christophe lorsque son ami Tony et sa famille ont été menacés d’expulsion.

Cet ancien banquier a une idée : "je vais ouvrir ma maison à des touristes qui me donneront un revenu, ce qui me permettra d’aider Tony financièrement." .... En louant ses chambres inoccupées sur la plateforme Airbnb pendant une semaine en été, Christophe parvient à payer le loyer de Tony pendant trois mois !

Et les locataires sont ravis de participer à une bonne action tout en passant un moment sympathique dans la maison lilloise.

Une idée lilloise à adopter à Saint Maur ?

Retrouver plus de détails sur :
https://www.18h39.fr/articles/christophe-loue-sa-maison-sur-airbnb-pour-financer-le-loyer-de-personnes-sans-abri.html



 


Le label "Eglise verte"

 

2 septembre 2019

À la suite de l’encyclique Laudato si’ du pape François (juin 2015), « pour la sauvegarde de la maison commune » (l’encyclique sur le site du Vatican), et à l’occasion des 10 ans du temps pour la création, les Églises chrétiennes en France ont développé un label écologique pour les paroisses et les églises locales, à l’image des labels déjà existants dans plusieurs autres pays. Ce label est porté par la Conférence des évêques de France, la Fédération protestante de France et l’assemblée des évêques orthodoxes de France.

Nous entendons très souvent parler des problèmes environnementaux (réchauffement climatique, développement durable, transition écologique…), mais avons-nous pris conscience que cela concerne en premier lieu la foi chrétienne ? Dans son encyclique, le pape François rappelle la sagesse des écrits bibliques : « Yahweh Dieu prit l’homme et le plaça dans le jardin d’Éden pour le cultiver et le garder » (Gn 2, 15). Le pape nous appelle vivement à réagir quand il dit : « J’adresse une invitation urgente à un nouveau dialogue sur la façon dont nous construisons l’avenir de la planète. » (LS14) ; « la terre notre maison commune, semble se transformer toujours d’avantage en un immense dépotoir » (LS21).

À la paroisse Notre-Dame-du-Rosaire, conscients de notre vocation de gardiens de la Création, nous avons décidé de lancer une démarche Église verte et avons constitué une équipe de six personnes pour la mettre en œuvre. À partir de l’écodiagnostic proposé par l’équipe nationale Église verte, nous avons sélectionné plusieurs actions concrètes. Alors, si vous souhaitez participer avec nous à la sauvegarde de la maison commune à Notre-Dame-du-Rosaire, venez nous rejoindre.








Bibliographie sur le sujet

Calculez votre empreinte écologique :

L’équipe est en mesure de fournir à ceux qui lui en font la demande, une liste d’acteurs locaux engagés dans l’économie solidaire.



 


Regards de l’Église sur l’Europe

 

23 mai 2019

Que dit l’Église catholique sur l’Europe ? A l’approche des élections européennes, voici les déclarations de l’Église catholique et des conférences épiscopales européennes sur certains thèmes communs : les migrants, l’économie, la défense, la construction européenne, l’aide au développement. Pour les connaître, cliquez ici

Documents épiscopat : Quelle Europe voulons-nous pour demain ? Cliquez ici

Ce que dit la COMECE ( Commission des Episcopats de la Communauté européenne) sur l’Europe : cliquez ici

Élections européennes 2019

Du 23 au 26 mai 2019 , les citoyens de toute l’Europe élisent leurs représentants au Parlement européen. Des députés dont la tâche sera de bâtir, ces 5 prochaines années, les textes de lois appliqués par les Etats de l’Union européenne. En France, le vote aura lieu le dimanche 26 mai. Quels seront les enjeux de ce scrutin pour l’Europe ? Comment l’Eglise catholique souhaite-t-elle y prendre part ? Cliquez ici



 


« Grandir dans la vérité, grandir dans l’espérance »

 

18 mars 2019

Message du Conseil permanent de la Conférence des évêques de France

Chers frères et sœurs baptisés, fidèles de l’Église catholique présente en France,

Réunis comme tous les mois, évêques membres du Conseil permanent, nous souhaitons vous adresser un message au début de ce temps de carême qui est un temps de conversion. Le jour du mercredi des Cendres, en nous marquant le célébrant nous a dit : « Convertis-toi et crois à l’Évangile. »

Nous sommes, ensemble, très affectés et troublés par les révélations faites au sujet des actes parfois criminels commis par des ministres ordonnés ou des consacrés sur des mineurs ou même des adultes dans l’Église universelle et chez nous aussi. Ces comportements immoraux nous scandalisent et atteignent notre confiance dans l’Église, dans ceux et celles qui pourtant ont consacré leur vie à Dieu. Des personnes victimes, souvent membres de nos communautés, ont révélé ce qu’elles ont subi et leur profonde blessure qu’elle soit psychologique, spirituelle ou corporelle. Nous les remercions d’avoir osé parler. Grâce à leur témoignage, une profonde prise de conscience s’est réalisée. Une grande opération-vérité s’est ouverte. Dans notre foi, la parole du Christ « La vérité vous rendra libres » (Jn 8,32) est à l’œuvre. C’est douloureux car le mal est profond. Avec le Pape François, nous disons qu’il s’agit d’abus de pouvoir, de conscience et d’abus sexuels.

Nous savions que l’Église est sainte de la sainteté de Dieu, mais qu’en elle se trouvent aussi des hommes et des femmes pécheurs, appelés pourtant par Dieu à être cette communauté qui, dans le temps de l’histoire, porte l’espérance des hommes et rend témoignage à sa bonté. Il est à l’origine de toute vie et par son Fils Jésus Il nous sauve du mensonge de nos vies et nous libère du poids du péché, de celui de la violence faite aux autres. Nous avons confiance en Lui et en son Église.

La fête de l’appel des catéchumènes, ce premier dimanche de carême, nous a fait vivre la fécondité de l’Église. Elle a accompagné l’œuvre de l’Esprit dans le cœur d’hommes et de femmes qui ont reconnu sa présence et se sont tournés vers elle pour être accompagnés dans leur expérience nouvelle. Les communautés chrétiennes les ont accueillis et guidés. De nombreux prêtres, des diacres, des consacrés, des fidèles laïcs leur ont donné le meilleur d’eux-mêmes, c’est-à-dire la Parole de Dieu, le témoignage sur Jésus, la vie en communauté, le souci des petits et des pauvres et encore la manière de trouver Dieu dans la prière du cœur et dans l’assemblée chrétienne !

Le message de Pâques déjà nous éclaire : « Ne craignez pas, c’est moi. La Paix soit avec vous ! ». Nous ne sommes pas abandonnés, nous sommes purifiés. Nous sommes remis devant notre vocation de baptisés !

Poursuivons notre mission de porteurs d’espérance. Nous allons continuer notre effort de conversion dans les domaines où certains ont péché. Nous allons poursuivre notre écoute des personnes victimes et travailler avec elles. Nous aurons besoin de chacun pour être des acteurs de vérité, pour apporter ses compétences pour rendre notre Église plus sainte dans la vie de tous ses membres et dans sa manière de vivre.

Oui, chers Frères et Sœurs, le Seigneur nous aime. Il nous renouvelle dans notre mission de baptisés. Entendons son appel : « Vous donc vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait. » (Mt 5, 48).

Bon Carême, bonne montée vers Pâques à la suite du Christ-Sauveur.

Le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France

  • Mgr Georges PONTIER, Archevêque de Marseille, président de la CEF
  • Mgr Pierre-Marie CARRÉ, Archevêque de Montpellier, vice-président de la CEF
  • Mgr Pascal DELANNOY, Évêque de Saint-Denis, vice-président de la CEF
  • Mgr Michel AUPETIT, Archevêque de Paris
  • Mgr Jean-Pierre BATUT, Évêque de Blois
  • Mgr François FONLUPT, Évêque de Rodez
  • Mgr Stanislas LALANNE, Évêque de Pontoise
  • Mgr Philippe MOUSSET, Évêque de Périgueux
  • Mgr Benoît RIVIÈRE, Évêque d’Autun
  • Mgr Pascal WINTZER, Archevêque de Poitiers


 


Sauvons la maison commune, l’appel de Laudato si’

 

17 mars 2019

L’Antenne de Créteil des Semaines sociales de France et l’Apostolat des laïcs du diocèse de Créteil organisent, à la demande de Mgr Santier, le samedi 6 avril 2019 de 13h30 à 18h, un forum à destination des mouvements : "Sauvons la maison commune, l’appel de Laudato si". Les quelques 80 mouvements du diocèse seront plus particulièrement invités à participer, et le forum sera ouvert à tous.

L’objectif de cette rencontre est de sensibiliser les participants au message de Laudato si’, d’approfondir ensemble ce texte fondateur, mais aussi de faire réfléchir, à partir d’expériences vécues, de témoignages, d’envies, à sa déclinaison dans notre quotidien, celui de nos familles, de nos paroisses, de nos équipes, de nos mouvements.

Le déroulement prévisionnel est le suivant :

  • 13 h 30 : Accueil ;
  • 14 h -14 h 45 : Conférence ;
  • 15 h -15 h 45 et 16 h -16 h 45 : 2 ateliers au choix (45 minutes chacun) parmi 7 ou 8 ;
  • 17 h : Célébration eucharistique présidée par Monseigneur Santier.

Les ateliers sont organisés autour des 7 thématiques développées dans « Nouveaux modes de vie ? L’appel de Laudato si’ » du Conseil Famille et Société de la Conférence des évêques de France, à laquelle nous avons ajouté la transmission :

  • Mieux vivre le temps ;
  • Mieux consommer ;
  • Mieux utiliser l’argent ;
  • Mieux produire ;
  • Mieux habiter l’espace ;
  • Mieux répondre aux besoins sociaux ;
  • Mieux accueillir les migrants ;
  • Mieux transmettre.

https://www.infocatho.fr/6-avril-2019-de-14h-a-18h-sauvons-la-maison-commune-lappel-de-laudato-si-a-creteil-94/

Le diocèse est en cours de conception de ces ateliers et est à la recherche de personnes motivées et volontaires pour participer à la conception et/ou à l’animation, notamment pour les ateliers « mieux consommer », « mieux habiter l’espace », « mieux produire » et « mieux utiliser l’argent ».

Les personnes intéressées peuvent contacter Amélie Eymard directement :



 


Hospitalité Madeleine Delbrêl

 

11 février 2019

L’Hospitalité est chargée par notre Evêque d’accompagner les personnes malades, handicapées ou âgées lors du pèlerinage diocésaine à Lourdes. Chaque année, une quarantaine de personnes est ainsi prise en charge par 80 hospitaliers. Votre générosité aidera ces personnes à partir. Vous pouvez aussi rejoindre le groupe des hospitaliers ou participer tout simplement au pèlerinage. Celui-ci aura lieu du 26 avril au 1er mai prochain.

Cliquez ici pour avoir le document si vous avez du mal à lire le texte ci-dessous



 


Recherche bénévoles pour le Duplex

 

23 janvier 2019

Le Duplex, maison de jeunes à saint Maur (cliquez ici pour plus d’informations), cherche des bénévoles pour transmettre, aider les jeunes, servir...dans une ambiance familiale.

Venez comme vous êtes !

Du lundi au vendredi :

  • 16h30 - 19h00 : aide aux devoirs, ateliers, jeux
  • 11h00 - 14h00 : accueil déjeuner lycéens

Contacts :



 


Le DENIER, c’est prendre soin les uns des autres

 

10 décembre 2018 2018

Avez-vous pensé cette année à envoyer votre participation au denier ?

Si vous vous posez encore des questions sur son utilité, imaginez ce que serait l’Eglise sans prêtres (puisque ne pouvant vivre seulement d’air et d’eau fraîche), sans églises (pas de chauffage, pas de réparations, pas d’électricité, donc bâtiments à l’abandon progressif), etc.... Elle ne serait plus en mesure de prendre soin de ses fidèles.

"Participer au DENIER, c’est prendre soin les uns des autres"

Dans le diocèse de Créteil, on était fin octobre à -4.7% par rapport à l’an dernier ! Alors, on compte sur vous pour la dernière ligne droite.

Moi aussi je donne !



 


Cet été, devenez bénévole ASA

 

25 juin 2018 2018

L’opération Août Secours Aimentaire reprend du service ! ASA94 est une opération du conseil de la Solidarité du diocèse de Créteil.

Cette année encore, il faut des bénévoles nombreux pour accueillir et nourrir les plus démunis du Val de Marne. L’opération ASA prend le relais des associations qui agissent tout au long de l’année et font une pause bien méritée au cours de cette période estivale.

Vous voulez, vous pouvez donner de votre temps, ne serait-ce que quelques jours en août ? On a besoin de vous !

Prenez contact avec Bernard Baudry
asa94 chez laposte.net

Plus de détails en cliquant ici et ici



 


Soirée "finance solidaire" mardi 10 avril

 

2 mai 2018 2018

Vous vous posez des questions sur l’utilité e votre épargne ?

Placer ses économies en conformité avec les valeurs de l’Evangile, garder son argent disponible et contribuer à un développement économique durable et équitable, c’est possible.

Vous êtes invités à la présentation-débat :

EPARGNE ET FINANCE SOLIDAIRES
Maison paroissiale du Rosaire (11 avenue Joffre à Saint Maur)
Mardi 10 avril à 19h15

avec Laurent Chéreau de la SIDI, et un Saint-Maurien, actionnaire de la SIDI et témoin des projets soutenus par le CCFD et la SIDI en Ouganda.

Nous poursuivrons le débat au cours d’un dîner partagé.

Apportez un plat salé ou sucré.
Boissons offertes

Cliquez ici pour obtenir le tract de cette annonce



 


"Maisons d’Evangile", une dynamique missionnaire

 

2 novembre 2017 2017

Parce que la parole de Dieu fait vivre et que toute vie peut être éclairée par l’Evangile, les chrétiens ne peuvent garder pas garder ce trésor pour eux. Ainsi, de nombreux diocésains ont ouvert leurs"Maisons d’Evangile" .

Cette nouvelle initiative d’évangélisation permet aux baptisés de témoigner leur foi en invitant leurs proches, peu familiers de l’Eglise, à partager leur vie à partir d’un texte d’Evangile. Partout dans le diocèse, des "Maisons d’Evangile" s’ouvrent en famille, entre amis et collègues, dans les hôpitaux, les établissements scolaires ou les communautés religieuses, entre adultes ou avec des enfants et des jeunes… Beaucoup témoignent déjà des fruits reçus (à découvrir sur la page facebook des « Maisons d’Evangile – l’évangile à la maison »). "Maisons d’Evangile" est une proposition souple et adaptable, avec des outils et une équipe à votre service.

Comment ? Autour d’une table à la maison, avec les amis, la famille ou les copains, ou bien au restaurant avec les collègues, on lit un texte et on partage en quoi cela nous touche, nous parle, nous révèle Dieu, Son amour et Son projet pour les hommes. Tout le monde peut dire quelque chose ! On peut se réunir une seule fois ou plus. C’est très souple. Il suffit d’oser inviter !

Vous hésitez encore à vous lancer dans cette dynamique missionnaire ? Osez répondre à l’appel du Christ : « Va trouvez mes frères et partage-leur la parole ! »

Lancement à Notre-Dame du Rosaire de cette initiative
le 31 mai 2017 à 20h30.

Pour tout renseignement complémentaire :




Pour plus de détails, cliquez ici

Visitez aussi le site :
http://catholiques-val-de-marne.cef.fr/vivre/le-synode-diocesain/maisons-d-evangile



 


Et si cette année vous n’attendiez pas décembre ?

 

27 juin 2017 2017

Un grand merci à ceux qui savent déjà qu’une paroisse ne vit pas seulement d’eau fraiche et qui participent aux dépenses indispensables (rénovation, entretien, salaires, ...) par un don au denier du culte.

La plus grande partie des dons arrive en fin d’année, mais les dépenses se font au fil des mois. Ce serait tellement mieux si cette année votre contribution pouvait arriver maintenant ou cet été, du moins pour ceux qui le peuvent. Cela simplifierait grandement la gestion de la paroisse et éviterait des ulcères à l’estomac (ou pire) à ceux qui s’en occupent !

Donc un très grand merci à ceux qui n’attendront pas décembre pour participer au denier du culte !



 


Quelques chiffres sur l’Eglise catholique dans le monde

 

12 octobre 2016 2016 par Daniel

Population mondiale

Au 31 décembre 2013, la population mondiale s’élevait à 7.093.798.000 personnes, avec une augmentation de 70.421.000 par rapport à l’année précédente.

Nombre de catholiques

A la même date du 31 décembre 2013, le nombre des catholiques était de 1. 253 .926. 00, avec une augmentation totale de 25.305.000 par rapport à l’année précédente.

Habitants et catholiques par prêtre

Le nombre des catholiques par prêtre a augmenté globalement de 54 unités, atteignant le chiffre de 3.019. On enregistre cette année aussi des augmentations en Amérique (+115), en Europe (+21) et en Océanie (+38) alors que des diminutions caractérisent l’Asie et l’Afrique (-17).

Le nombre d’habitants par prêtre a augmenté cette année encore de 180 unités , atteignant le total de 13. 752. La répartition par continent enregistre, comme les années précédentes,des augmentations en Amérique(+ 132), en Europe (+49) et en Océanie (+ 147) et des diminutions en Afrique (-506) et en Asie (-360).

Prêtres

Le nombre total des prêtres dans le monde a augmenté de 1.035 par rapport à l’année précédente, atteignant le chiffre de 415.348. Le continent où l’on constate encore une diminution consistante est une nouvelle fois l’Europe (-2.283) tandis que des augmentations concernent l’Afrique (+ 1.693), l’Amérique (+188)et l’Asie (+ 1.440).

Diacres permanents

Le nombre des diacres permanents dans le monde a augmenté de 1.091 et arrive au total de 43.195. L’augmentation la plus forte concerne encore une fois l’Amérique (+684) et l’Europe (+373), continents auxquels s’ajoutent cette année l’Afrique (+8), l’Asie (+8) et l’Océanie (+18).

Pour plus d’informations, téléchargez le document complet en cliquant ici



 


Devine qui vient dîner ce soir ?

 

10 septembre 2015 2015

Et si vous transformiez votre dîner en un moment de rencontre et de partage avec un groupe de 6 /7 jeunes (4ème ou 3ème), en les accueillant à votre table pour leur parler et les écouter le temps d’une soirée ?

L’appétit vient en mangeant et la convivialité vient en échangeant, mais l’aumônerie manque encore de couples accueillants, tous les 15 jours, de 20h à 22h le vendredi ou le mardi.

Pourquoi pas chez vous ? Si cela vous tente, j’attends vos invitations.

Frédérique MORLET



 


Denier de l’Eglise catholique

 

24 novembre 2014 2014

La collecte du Denier de l’Eglise permet de donner à toutes les personnes qui oeuvrent au service de l’Evangile, les moyens de vivre et d’agir au quotidien.

C’est notre responsabilité de chrétien baptisé de participer au Denier. L’important n’est pas le montant du don, mais la participation du plus grand nombre, même de manière modeste.

Nous avons jusqu’au 31 décembre pour participer.
Merci d’avance à chacune et chacun d’entre vous.

PS : En faisant votre chèque, penser à mettre l’ordre "Association diocésaine", car, si vous êtes imposable, vous bénéficiez d’une réduction d’impôt sur le revenu égale à 66% du montant de votre don, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.



 


Le caractère missionnaire de l’Église (Lumen gentium)

 

27 octobre 2014 2014

Pour fêter la béatification du Bienheureux Paul VI dimanche 19 octobre et son rôle central dans le concile Vatican II, et à l’occasion de la journée des missions et du lancement officiel du synode du diocèse de Créteil, relisons ensemble "lumière des peuples"


PAUL, ÉVÊQUE,
SERVITEUR DES SERVITEURS DE DIEU,
AVEC LES PÈRES DU SAINT CONCILE,
POUR QUE LE SOUVENIR S’EN MAINTIENNE À JAMAIS.


CONSTITUTION DOGMATIQUE SUR L’ÉGLISE
LUMEN GENTIUM

17. Le caractère missionnaire de l’Église

En effet tout comme il a été envoyé par le Père, le Fils lui-même a envoyé ses Apôtres (cf. Jn 20, 21) en disant : « Allez donc, enseignez toutes les nations, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, leur apprenant à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la consommation des temps » (Mt 28, 18-20).

Ce solennel commandement du Christ d’annoncer la vérité du salut, l’Église l’a reçu des Apôtres pour en poursuivre l’accomplissement jusqu’aux extrémités de la terre (cf. Ac 1, 8). C’est pourquoi elle fait siennes les paroles de l’Apôtre : « Malheur à moi si je ne prêchais pas l’Évangile  » (1 Co 9, 16) : elle continue donc inlassablement à envoyer les hérauts de l’Évangile jusqu’à ce que les jeunes Églises soient pleinement établies et en état de poursuivre elles aussi l’œuvre de l’évangélisation.

L’Esprit Saint la pousse à coopérer à la réalisation totale du dessein de Dieu qui a fait du Christ le principe du salut pour le monde tout entier. En prêchant l’Évangile, l’Église dispose ceux qui l’entendent à croire et à confesser la foi, elle les prépare au baptême, les arrache à l’esclavage de l’erreur et les incorpore au Christ pour croître en lui par la charité jusqu’à ce que soit atteinte la plénitude.

Son activité a le résultat non seulement de ne pas se laisser perdre tout ce qu’il y a de germe de bien dans le cœur et la pensée des hommes ou de leurs rites propres et leur culture ; mais de le guérir, l’élever, l’achever pour la gloire de Dieu, la confusion du démon et le bonheur de l’homme. À tout disciple du Christ incombe pour sa part la charge de l’expansion de la foi [35].

Mais si le baptême peut être donné aux croyants par n’importe qui, c’est aux prêtres cependant qu’il revient de procurer l’édification du Corps par le sacrifice eucharistique en accomplissant les paroles de Dieu quand il dit par la voix du prophète : «  De l’Orient jusqu’au couchant, mon Nom est grand parmi les nations, et en tous lieux est offert à mon Nom un sacrifice et une offrande pure » (Ml 1, 11) [36].

Ainsi, l’Église unit prière et travail pour que le monde entier dans tout son être soit transformé en Peuple de Dieu, en Corps du Seigneur et temple du Saint-Esprit, et que soient rendus dans le Christ, chef de tous, au Créateur et Père de l’univers, tout honneur et toute gloire.


Références

[35] Cf. Benoît XV, épître apost. Maximum illud : AAS 11 (1919), p. 440, praesertim p. 451 s. – Pie XI, Encycl. Rerum Ecclesiae : AAS 18 (1926), p. 68-69. – Pie XII, encycl. Fidei donum, 21 avril 1957 : AAS 49 (1957), p. 236-237.

[36] Cf. Didachè, 14 : Funk I, p. 32. – Saint Justin, Dial. 41 : PG 6, 564. – Saint Irénée, Adv. Haer. IV, 17, 5 : PG 7, 1023 ; Harvey, 2, p. 199s. – Conc. de Trente, sess. 22, chap. 1 : Denz. 939 (1742).

Extrait du chapitre premier "Le mystère de l’Eglise" de la constitution dogmatique sur l’Eglise "LUMEN GENTIUM" :
http://www.vatican.va/archive/hist_councils/ii_vatican_council/documents/vat-ii_const_19641121_lumen-gentium_fr.html



 


Ensemble 2 générations

 

3 mai 2017 2017

L’association "Ensemble 2 générations" propose à des personnes âgées d’héberger un jeune (à partir de 18 ans) en échange d’une présence aidante et rassurante.

Plusieurs formules de logement sont possibles.

L’association assure un suivi régulier du binôme pendant la durée de cohabitation.

Contact de l’association "ensemble2générations" sur le Val de Marne :

Elisabeth Grigorieff



 


Invitations aux personnes séparées

 

16 mai 2014 2014

Peut-être avez-vous vécu une séparation ?

Peut-être que le repas du dimanche est un moment où vous souhaiteriez vous retrouver avec d’autres ?

Nous vous invitons à partager le repas du dimanche midi, une fois par mois, avec d’autres personnes de nos paroisses…

Cela pourra aussi être l’occasion de partager nos joies et nos difficultés…

Les paroisses de Saint-Maur et de Charenton, Joinville, Saint-Maurice et d’autres…adressent "aux personnes séparées" une

INVITATION

 Quand & où ?

  •  Dimanche 20 octobre : St Pierre à Charenton
  •  Dimanche 24 novembre : ND du Rosaire à Saint Maur
  •  Samedi 7 décembre : St Fr de Sales + pèlerinage à ND des Miracles
  •  Dimanche 19 janvier : St André à St Maurice
  •  Dimanche 9 février : St Charles à Joinville
  •  Dimanche 16 mars : Réco en diocèse à Thiais
  •  Dimanche 6 avril : St Hilaire à La Varenne
  •  Dimanche 4 mai : Ste Anne à Joinville
  •  Dimanche 15 juin : sortie conviviale en journée
  •  28 ou 29 juin : marche en diocèse (à confirmer)

Pour tout renseignement :








« Il faut dire à celles et ceux qui pourraient avoir le sentiment d’être en marge de l’Eglise qu’ils ont toute leur place au sein de celle-ci.
Comme Evêque, j’ai besoin de vous, je compte sur vous pour être les messagers de l’espérance et de la confiance. »

Mgr Michel SANTIER



 


La vocation, un acte de foi

 

12 janvier 2013 2013

A l’occasion de l’Année de la Foi, découvrez ou re-découvrez le dossier consacré à “La vocation, un acte de foi !” du magazine Vocations : 20 pages d’éclairages, de témoignages et de pistes de réflexion pour comprendre, discerner et répondre à l’appel du Christ dans nos vies.

Vous pouvez consulter en direct et feuilleter ce dossier en cliquant ici.

Si vous souhaitez diffuser ce numéro, commandez-le à :
l’Œuvre des Vocations, 15 rue des Ursins 75004 Paris
Tél. 01 46 33 30 18

Site d’où sont extraits ces documents : http://www.paris.catholique.fr/La-v...



 


La Bible est-elle la Parole de Dieu ? L’authenticité des Ecritures

 

5 février 2013 2013 par Daniel

Dans le cadre de l’année de la foi, il y aura à la Maison des Arts et de la Culture à Créteil une exposition sur la Bible (Expo-Bible).

Michael Langlois, qui est venu récemment nous présenter un exposé sur les manuscrits de la Mer morte, répond à des questions sur la Bible lors de l’émission MaCasbah.net sur le thème de l’authenticité des Ecritures. Dans le film de Dailymotion, vous pouvez aller directement à 9.50 si vous souhaitez sauter la partie musicale.

Michael Langlois est docteur ès Sciences historiques et philologiques de l’EPHE–Sorbonne, maître de conférences HDR à l’université de Strasbourg et chercheur associé au CNRS / Collège de France (UMR7192).
Spécialiste de littérature hébraïque et araméenne, ses recherches portent actuellement sur l’écriture de la Bible, les civilisations du Proche-Orient antique, le judaïsme ancien, et le christianisme naissant

Un fragment des manuscrits de la Mer morte



 


Antenne "consommateurs’ de l’AFC de Saint Maur des fossés

 

12 septembre 2019

L ‘AFC de Saint-Maur-des-Fossés (Val de Marne) vous accueille dans son antenne consommateurs :

Vous êtes un particulier et vous avez un désaccord à formuler à l’encontre d’un fournisseur ou d’un prestataire de service (fournisseur d’énergie, opérateur téléphonique, commerçant, agence de voyage, toute entreprise du secteur marchand).
Vous souhaitez un conseil dans vos démarches ou une aide personnalisée.

Une antenne de défense des consommateurs vous accueille au 105 boulevard de la Marne (bureau 19 au rez-de-chaussée du bâtiment, côté rue, annexe de l’église Saint-Hilaire )

- A compter du 1er septembre 2019 l’accueil sera assuré uniquement sur rendez-vous les premiers et troisièmes mercredis de chaque mois de 17h à 19h (hors vacances scolaires). Il n’y aura plus de permanence assurée en dehors de ces rendez-vous .

Pour prendre rendez-vous téléphoner au 07 69 74 69 87.
L’ASSOCIATION FAMILIALE CATHOLIQUE DE SAINT MAUR, est membre de la CNAFC, association agréée de défense des consommateurs depuis 1987.

Les rendez-vous peuvent être pris, hors vacances scolaires, jusqu’au 31/12/2019 aux dates suivantes :

- Mercredis :
- 18 septembre 2019
- 2 octobre 2019
- 16 octobre 2019
- 6 novembre 2019
- 20 novembre 2019
- 4 décembre 2019
- 18 décembre 2019



 


Les mouvements et services dans la paroisse

 

31 août 2016 2016 par Paroisse Notre-Dame du Rosaire

  • Amicale franco-portugaise
  • Animation musicale de la messe
  • Art floral au service de la liturgie
  • Association Familiale Educative
  • Equipes liturgiques
  • Equipes Notre Dame Jeunes
  • Mouvement Spirituel des Veuves


 


Secours Catholique

 

13 novembre 2017 2017

Ces derniers temps, le Secours catholique a répondu à un nombre croissant de demandes d’aide sur St Maur. Plus que jamais, il a besoin de votre aide.

L’Equipe du Secours catholique de St Maur, forte d’une trentaine de bénévoles, est organisée de la façon suivante :

- Tous les matins de 9 à 12 heures sauf mercredi et dimanche : Accueil de jour avec petit déjeuner, douche possible, changement et lavage du linge si nécessaire.

- Les lundi et jeudi après midi de 14 à 16 heures : Accueil démarches, à savoir entretiens particuliers avec personnes seules ou familles en difficulté pour aide éventuelle soit financière, soit alimentaire, soit vestimentaire .

Parallèlement, accès ces 2 après midi à la boutique de solidarité où sont vendus des vêtements à des prix modiques.

La collecte du papier ou Activité de tri solidaire

Depuis plus de 50 ans, la Conférence Saint Vincent de Paul de St Maur puise une partie de ses ressources dans la revente de papiers préalablement triés afin qu’ils soient recyclés. À cette activité, nous avons ajouté la vente de livres d’occasions qui nous sont donnés. Ces activités sont en constante augmentation et nous sommes passés à 2 ramassages mensuels au 68 avenue Joffre (les premiers et troisièmes samedis de chaque mois) avec une activité de tri, deux après-midis par semaine et une vente de livres d’occasion tout au long de l’année.

N’hésitez pas à nous signaler toute volonté d’initiative car nous souhaitons associer de plus en plus de paroissiens à nos activités, jeunes et moins jeunes, sous forme de quelques heures par an ou plus si les personnes le souhaitent.



 


Conférence Saint Vincent de Paul

 

23 septembre 2012 2012

La Conférence Saint Vincent de Paul vient en aide aux plus démunis. A Saint-Maur, 4 équipes travaillent en coopération avec les organismes sociaux.

« Aimer, Partager, Servir »

Fondée il y a 175 ans par Frédéric Ozanam, notre association totalise 700 000 membres en 48 000 « Conférences » (ou équipes) dans 140 pays.

En France 16 000 bénévoles dans 1 100 conférences s’efforcent de pratiquer une charité de proximité.

A Saint-Maur 4 équipes travaillent en coopération avec tous organismes sociaux. Deux réunions par mois le soir permettent de prier ensemble et de réfléchir aux difficultés rencontrées.

Nos actions : visites à domicile à personnes isolées, nombreux dépannages ponctuels (EDF, loyers, etc..), distribution de colis alimentaires.

Nos ressources : quêtes en paroisse, dons, vente de vieux journaux, de confitures, ...

Pour mieux partager les tâches et répondre aux besoins grandissants, nous avons besoin de nouveaux bénévoles.

.

Vous trouverez, en cliquant ici, un extrait de l’allocution prononcée pour les 80 ans de la Conférence Notre-Dame du Rosaire.
.



 


C.C.F.D.

 

24 mai 2012 2012

Mouvement d’Église qui a reçu mission des évêques de France de faire vivre la solidarité entre les peuples.

Comité Catholique Contre la Faim et le Développement

le CCFD est un acteur de développement travaillant dans l’espace international. pour aider à faire changer les mentalités et les comportements en luttant contre les causes structurelles de la pauvreté.

Deux missions lui ont été confiées :
- appuyer des projets de développement
- sensibiliser l’opinion publique à la situation des pays pauvres

Animation de la campagne de carême : collecte de Carême et animation de messe pendant ce temps fort.

L’événement « Bouge ta planète » est aussi un moment important pour informer les jeunes sur les problèmes de la solidarité à travers une animation spécifique.



 


Groupe Inter-religieux

 

22 mai 2012 2012

Ce groupe dit « de liaison » entre les chrétiens catholiques et protestants (de l’Église réformée de France, les juifs de la synagogue de la Varenne et les musulmans du centre communautaire de Bonneuil existe depuis 1992.

Des rencontres régulières permettent aux responsables religieux d’échanger, d’apprendre à se connaître et à s’estimer, de préparer une conférence annuelle.
En 2009 cette conférence se tiendra à la Mairie de Saint-Maur.

Dans l’esprit du Concile Vatican 2, les catholiques participent à ces rencontres estimant que cette connaissance mutuelle est précieuse pour nous enrichir et ébattre de nos traditions spirituelles respectives



 


Invitation aux Personnes Séparées

 

31 août 2008 2008

Peut-être avez-vous vécu une séparation ?
Peut-être que le repas du dimanche est un moment où vous souhaiteriez vous retrouver avec d’autres ?
Nous vous invitons à partager le repas du dimanche midi, une fois par mois, avec d’autres ami(e)s de nos paroisses et vos enfants sont invités, bien sûr !
Cela peut aussi être l’occasion de partager nos joies et nos difficultés…

Comment faire ? Un dimanche chaque mois de 12h30 à 15h00. Chacun apporte un plat pour partager un grand buffet que nous pourrons dresser pour tout mettre en commun (les cuisiniers et cuisinières peuvent nous faire goûter leurs spécialités préférées...)
Les dates et lieux sont précisés sur un tract disponible dans nos 5 paroisses. Apéritif et café offerts

Le Seigneur cherche tous ses enfants : c’est ce que notre Église veut manifester en vous invitant vous qui vivez une séparation après avoir vécu en couple..



 


Amicale Franco-Portugaise

 

31 août 2008 2008

Ce groupe regroupe plusieurs activités sur la paroisse à savoir :
- la chorale franco-portugaise le deuxième vendredi de chaque mois à l’oratoire de l’église
- la préparation de la fête de Notre Dame du Rosaire (patronne de notre paroisse) qui est apparue à Fatima en 1917 et qui est vénérée à l’église chaque année autour du 13 octobre depuis 1994. Un chapelet franco-portugais avec une procession aux "chandelles" a lieu le samedi soir après la messe autour de 19h15. La messe du dimanche le lendemain à 11 heures est aussi dédiée à cette fête de Notre Dame. Elle est généralement suivie d’un apéritif avec d’excellentes spécialités portugaises.



 


Groupe des 25/45 ans

 

31 août 2008 2008

Les week-end « 25-45 ans » rassemblent chaque année 30 adultes des paroisses de Saint Maur.

A travers des petits groupes de discussion, en écoutant des témoignages, en découvrant la vie d’une communauté de religieux, ces week-ends à 2 heures de Paris sont une invitation à la détente, à la réflexion et à la prière.

Les thèmes varient chaque année : « A l’écoute de soi, des autres, de Dieu », « la paix soit avec vous », « Heureux, celui qui... »

Une équipe de laïcs, un diacre et sa femme, les différents prêtres de Saint-Maur nous accompagnent

Célibataires, couples ou personnes séparées, paroissiens engagés ou plus loin de l’Église, chacun trouve sa place.



 


A.C.I.

 

22 novembre 2008 2008

Action Catholique des milieux Indépendants

L’ACI, est comme son nom l’indique, un mouvement d’action catholique orienté vers les milieux indépendants c’est-à-dire ceux qui ne se réclament ni du monde rural, ni du monde ouvrier.

La démarche d’action catholique est une démarche de révision de vie, c’est à dire de relecture de notre vie, qui se résume en trois mots : Regarder, Discerner, Transformer.

Ceci dans un cadre où Évangile et Société est un défi à vivre ensemble.

Le mouvement est national : Il compte plusieurs milliers de membres . Sur le diocèse il y a une vingtaine d’équipes dont 3 à Saint Maur.

Elles se réunissent en général une fois par mois chez l’un des membres d’équipes.

Le mouvement propose chaque année un axe de réflexion ainsi qu’un parcours de méditation. Cette année ce fut « Job, compagnon d’humanité et le lien social ».



 


Association Familiale Catholique

 

22 juin 2018 2018

Association Familiale Catholique

« L’avenir de l’humanité passe par la famille. » Jean-Paul II

L’AFC est un cadre d’engagement et d’entraide offert à tous ceux qui veulent agir au service de la famille à la lumière de l’enseignement de l’Église catholique.

Nos actions :
- promouvoir la vie de la conception à la mort naturelle,
- apporter un angle familial à toutes questions de société,
- conforter les parents dans leur rôle de « premiers éducateurs »,
- aider les personnes qui en ont besoin dans la résolution de leurs litiges.

35 000 familles sont représentées par les AFC. Et votre famille ?

- Prochaines activités :

JEUDI 26 MAI GRANDE VEILLEE POUR LA VIE

Prière, témoignage, Adoration.
en présence des évêques des huit diocèse d’Ile de France

Rendez-vous à Notre Dame de Paris à 20h30 avec Monseigneur Santier et notre conseiller religieux le père Stéphane Aulard.

MARDI 31 MAI CONFERENCE

Mairie de Saint Maur
Place Charles de Gaulle

LES CHRETIENS D’ORIENT
Les chrétiens persécutés dans un Moyen-Orient à la croisée des chemins

PDF

Avec le Père Pascal Gollnisch, directeur général de l’Oeuvre d’Orient.



 


M.C.C.

 

22 novembre 2008 2008

Mouvement des Cadres Chrétiens

Le MCC a pour objectif d’humaniser la vie autour de soi dans l’entreprise, de voir comment on peut y vivre de façon chrétienne. Cela commence par un texte d’évangile, qui est discuté et médité, puis il y a un débat sur un sujet en rapport avec l’entreprise en général.

Public concerné : Cadres et dirigeants d’entreprises

Il y a environ 3 équipes de 6 couples ou célibataires, qui se réunissent 1 fois par mois. On se reçoit les uns chez les autres.

1 fois par an, les 3 équipes se retrouvent pour un week-end de réflexion sur un thème avec en général un intervenant.

Puis en fin d’année il y a une dernière soirée compte rendu.



 


Œcuménisme

 

31 août 2008 2008

"Que tous soient un.Comme toi, Père, tu es en moi et que je suis en toi, qu’ils soient un en nous, afin que le monde croie que tu m’as envoyé" Jn17,21

A Saint-Maur les paroisses catholiques vivent depuis longtemps des relations fraternelles avec les autres communautés chrétiennes implantées sur notre ville.

Autour de l’Expo Bible en 1996, ces relations œcuméniques se sont intensifiées. En 2007, nous avons de nouveau vécu une « Année de la Bible ».

Chaque année a lieu du 18 au 25 janvier la semaine de prière pour l’unité des chrétiens. Souvent, nous prenons un temps de prière commune au cours de cette semaine.

Sur notre quartier du Parc Saint-Maur est implantée l’Église réformée de France (Avenue Joffre). D’autres Églises existent : l’Eglise Évangélique, l’Église luthérienne libre, l’Église Évangélique chinoise (quai de la Pie).

Cette année, les jeunes catholiques de l’aumônerie des lycées publics ont passé une soirée ave leurs homologues protestants.

Nous cherchons à multiplier les occasions de rencontres fraternelles en toute simplicité.



 


M.S.V.

 

22 novembre 2008 2008

Mouvement Spirituel des Veuves

MSV est un mouvement pour aider les veuves du diocèse dans leur épreuve à vivre autrement, à témoigner de leur espérance, de leur foi en la Résurrection, à être au service de leur famille, de l’Église, du monde.

Au moment de la Toussaint et du Carême, 2 rencontres diocésaines.

Réunion des équipes chaque mois.



 


M.C.R.

 

22 novembre 2008 2008

Mouvement Chrétien des Retraités / Vie Montante

Retraités et pré-retraités, Vous disposez d’un peu plus de temps et de liberté. Consacrer quelques heures chaque mois, pour le Seigneur et pour les autres, est-ce trop demander ?

Si vous désirez rencontrer des amis, partager avec eux un moment, découvrir avec eux de nouvelles raisons d’aimer, d’agir et d’espérer, Si vous désirez approfondir votre foi par une réflexion communautaire pour mieux porter aux autres la bonne nouvelle de Jésus-Christ, pour mieux faire rayonner autour de vous la joie de vivre et l’espérance qui vous animent,

le Mouvement Chrétien des Retraités vous attend le 4ème vendredi du mois, d’octobre à juin, de 14 h 30 à 16 h, à l’oratoire de l’église pour une réunion spirituelle sur un thème prévu à l’avance.



 


Equipe Notre Dame (E.N.D.)

 

2 janvier 2009 2009

Les Equipes Notre-Dame

Les E.N.D., mouvement d’Église, proposent aux couples chrétiens unis par le sacrement de mariage :
- un lieu privilégié pour vivre l’Évangile
- un moyen pour être heureux en couple et en famille
- un cheminement et une entraide entre couples.

Chaque équipe, constituée de 4 à 5 couples chrétiens accompagnés d’un prêtre, se réunit une fois par mois. Sous le regard de Dieu, les membres de l’équipe : prient, partagent un repas, mettent en commun les événements les plus marquants du mois et leurs efforts de progression sur 4 points, à savoir l’écoute de la Parole de Dieu, la prière personnelle, la prière conjugale (et si possible familiale) et le dialogue conjugal, échangent sur un thème religieux sur lequel ils ont réfléchi pendant le mois.



 


Les Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens (Les E.D.C.)

 

23 novembre 2008 2008

Les Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens

Le mouvement des Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens (Les EDC) propose mensuellement à ses membres, de chercher comment répondre à l’appel de l’Évangile dans l’exercice actif de leurs responsabilités d’entrepreneur et dirigeant chrétien.

Les membres s’attachent tout particulièrement à :
* Apporter un soutien humain et spirituel au dirigeant,
* Proposer un lieu d’échange professionnel et personnel entre pairs,
* Mettre la foi chrétienne au cœur de la vie des dirigeants,
* Favoriser l’approfondissement de la mission des dirigeants à la lumière de l’Évangile,
* Poursuivre la réflexion chrétienne en matière économique et sociale,
* Transformer les mentalités individuelles et collectives pour reconnaître en chacun la présence du Christ et l’action de l’Esprit Saint.



 


C.V.X.

 

23 novembre 2008 2008

Communauté Vie Chrétienne

Objectif : Ensemble, cheminer avec le Christ et les hommes, servir le monde et l’église selon la spiritualié de St Ignace de Loyola.

Que proposons-nous ? Des rencontres toutes les 3 semaines de 2h en petites équipes, permettent de vivre un temps fort de partage.

Chaque rencontre se déroule en 4 temps principaux : Prière à partir de la Parole, Partage de vie dans le respect de la parole de chacun, Échange pour approfondir, s’éclairer mutuellement, soutenir chacun dans ses responsabilités, Évaluation pour faire mémoire de ce qui nous a touché au cours de la réunion.

Au-delà des rencontres, la CVX invite à participer à des rassemblements régionaux, à des congrès nationaux (tous les 4 ans), à des formations, etc.

Présente dans 61 pays sur les 5 continents, la CVX regroupe 6000 membres en France répartis dans 25 Régions.



 


Chantiers Education

 

12 juin 2014 2014

Service d’entraide de l’AFC, les Chantiers éducation nous permettent, à nous parents dans un environnement en perpétuelle mutation, de nous conforter, de cheminer et construire ensemble sur des sujets concrets, de retrouver le sens de notre mission de père et de mère.

Chaque « chantier » regroupe 8 à 10 mères, encadrées par une responsable et une animatrice, qui se réunissent, tout au long de l’année, une fois par mois pendant 2 heures.

Chaque réunion associe, selon une méthodologie spécifique, l’échange d’expérience et un travail de réflexion mené ensemble, autour d’un thème concret d’éducation. Les pères sont associés à ces réunions au niveau de la préparation et par les repères éducatifs que la mère rapportera de la réunion.

Sur St Maur, 7 "chantiers éducation" fonctionnent actuellement et peuvent accueillir des nouvelles participantes.

http://www.afc-france.org/education...


Responsable :
Géraldine CHEBROU



 


LE PARCOURS ALPHA COUPLE : un beau cadeau !...

 

23 novembre 2014 2014

LE PARCOURS ALPHA COUPLE : un beau cadeau !

Nous avons eu la chance de participer aux 7 dîners du parcours Alpha couple, et nous en sommes heureux.
En effet, à travers ces soirées aux chandelles, et dans l’intimité d’un tête à tête, nous avons revisité notre couple, nos attentes, nos difficultés, nos pardons, nos projets et nos rêves.
Les différents thèmes proposés par un couple témoin (par exemple les langages de l’amour, comment gérer les conflits,…) nous ont permis de passer du temps ensemble, de nous écouter et d’avancer.

Vous allez dire : a-t-on besoin d’un parcours Alpha couple pour se parler ?!
Non, bien sûr ! Mais c’est quand même l’occasion de se poser durant 8 soirées, et d’offrir ce temps à notre couple pour en prendre soin.
Merci à toute l’équipe, dont les cuisiniers et les serveurs qui ont régalé nos papilles !

Un nouveau parcours démarre le mardi 13 janvier 2015. Les inscriptions sont ouvertes : vous pouvez déjà réserver l’une des 15 tables auprès de Virginie au 06 74 20 79 70 ou par e-mail : alphacouple94100 chez gmail.com

Agnès & Didier Vincens

Les dates ? Les mardis 13 et 27 janvier, 10 février, 03, 10 et 24 mars, et les 07 et 14 avril 2015
Les horaires ? de 20h15 à 22h30
Le lieu ? à la Maison Paroissiale 11 avenue Joffre à Saint-Maur
Des questions ? contacter Virginie :



 


Didier Vincens, ordonné Diacre permanent

 

8 mai 2012 2012

En 2003, le Père Michel Roger, notre ancien curé, est venu à la maison. A la fin
du repas, il nous a dit qu’il était missionné par notre Eglise pour m’interpeller en vue du diaconat permanent.
Avec Agnès, nous avons pris le temps d’y réfléchir...
Le 7 mai, c’est au creux de notre amour que nous recevrons le don de mon ordination. Le « Oui, je l’accepte » d’Agnès et mon « Oui, je le veux » s’enracineront dans le « Oui » de notre mariage.

Rosaire-Info a rencontré Didier qui sera ordonné diacre permanent le samedi 7 mai.

Rosaire-Info : Didier, quelles sont les étapes qui t’ont mené jusqu’au diaconat ?


Didier Vincens : En 2003, le Père Michel Roger, notre ancien curé, est venu à la maison. A la fin du repas, il nous a dit qu’il était missionné par notre Eglise pour m’interpeller en vue du diaconat permanent.
Avec Agnès, nous avons pris le temps d’y réfléchir, de laisser cet appel descendre tranquillement en nous. Il faut dire que nous avions d’autres projets, surtout celui d’accueillir un nouvel enfant. Au bout de deux ans, nous avons rejoint deux autres couples et un célibataire qui avaient été aussi interpelés dans le diocèse de Créteil, ce qui a permis une année supplémentaire de discernement, mais en équipe cette fois.
En 2006, la petite Zélie est venue rejoindre ses frère et soeurs Lucie, Pierre et Mathilde. La même année nous avons été admis à suivre un cycle de 4 années de formation au diaconat (+ 2 années complémentaires que nous sommes en train d’effectuer avec Agnès). Nous en avons informé nos enfants, et plus tard nos parents et l’équipe fraternelle de foyers avec qui nous partageons notre foi et notre vie de famille chaque mois.
L’Eglise a souhaité que nous soyons libres jusqu’au bout d’accepter ou de renoncer. C’est pourquoi la plus grande discrétion nous a été conseillée. Il ne s’agissait pas de garder pour nous ce don venu du Ciel, mais il nous était demandé de nous assurer que nous étions capables de l’accueillir, et d’attendre que l’évêque prenne la décision l’été dernier de m’appeler au diaconat permanent, après consultation de l’Eglise.

R-I : Comment as-tu vécu ce temps de préparation ?

D. V. : Comme un pèlerinage ! Avec des étapes (discernement, formation, admission, institutions, ordination), avec des sentiers pleins de lumière mais aussi quelques cols à passer, avec des doutes sur l’itinéraire, des découvertes,
des amis pour la route, et avec le Christ. D’ailleurs, l’Evangile qui sera proclamé lors de la messe d’ordination est celui du 3e dimanche de Pâques : les pèlerins d’Emmaüs.

- Ce texte me parle du Christ (sa pédagogie, sa proximité, la profondeur de sa Parole et de ses gestes).

- Il me parle de la diaconie (le service du prochain), que je serai appelé à vivre et à faire vivre autour de moi :
rejoindre, marcher avec, donner la parole et proposer la Parole, relire, partager, célébrer, témoigner.

- Ce texte me parle encore du chemin de Saint-Jacques que nous parcourons chaque été avec Agnès, les enfants et des anciens de la colonie de Petit-Villard (partis du Puy il y a quatre ans, nous arriverons au pays basque au mois d’août prochain).

- Ce texte me parle d’Agnès, mon épouse, ma compagne de route, dont l’amour m’aide à découvrir l’amour de Dieu.

- Et puis, il me parle aussi de moi : comment, chemin faisant, le Christ me rejoint dans ma vie d’homme, de mari, de père, de salarié, de chrétien. Comment l’approfondissement de sa Parole, au Centre Sèvres avec les
jésuites et à la formation interdiocésaine au diaconat, a éclairé le sacrement de l’Eucharistie et mes engagements paroissiaux.

R-I :Justement dans une vie bien remplie, y a-t-il la place pour le diaconat ?

D. V. : Au départ, cette question et bien d’autres se percutent : pourquoi moi ? C’est le « complexe de Zachée », commun à pas mal de ceux qui sont interpellés en vue du diaconat. Diacre, c’est faire quoi ? Nous avons la chance d’avoir déjà plusieurs diacres sur notre paroisse (Alain, Daniel, Gérard, Thierry). Ils témoignent que leur ministère tient autant à ce qu’ils font qu’à ce
qu’ils sont, grâce au sacrement reçu le jour de l’ordination, grâce à la prière de l’Eglise qu’ils partagent, grâce à la Parole qu’ils sont appelés à annoncer et à vivre, et aussi grâce aux personnes vers qui ils sont envoyés.
La question de l’emploi du temps, nous en avons souvent parlé avec Agnès, avec les enfants et avec l’équipe qui nous accompagne depuis bientôt trois ans. Aurai-je le temps ? Ma mission de diacre est de rendre le Christ serviteur présent dans ce qui fait déjà ma vie, au travail, en famille, dans mes engagements, et bien sûr en Eglise. La vocation à laquelle m’appelle l’Eglise n’est pas de me sortir de ma famille ou de me couper de mes amis. Mais de remplir de Dieu mon quotidien et d’accomplir la mission que je recevrai de l’évêque pour le service de la Parole, de la liturgie et de la charité.
Quel programme ! Je ne pourrai pas y arriver avec mes propres forces, mais avec la grâce de Dieu et avec l’aide de mes frères et soeurs en Christ. Alors je confie à votre prière cette ordination et le chemin d’Espérance qui suivra.

R-I : Et Agnès dans tout cela ?

D. V. : C’est bien au sein de la vocation au mariage que l’Eglise est venue m’appeler au diaconat permanent. C’est essentiel. Cette marche vers le sacrement que je vais recevoir nous a transformée, Agnès et moi. Un
chemin de conversion, de l’un par l’autre et par la grâce divine qui bouscule et qui agit discrètement.
Avec Agnès, nous comprenons que mon ordination diaconale sera à la fois un don de Dieu, un fruit de notre amour (et cet amour nous le recevons du Christ), et une chance de partager avec les autres la vie du Christ, la charité du Christ, la fraternité en Christ.
Je la remercie du fond du coeur pour sa confiance, pour son espérance. Qu’est-ce qui rime avec « espérance » ? Ah oui, merci pour sa patience !
Avec elle, je suis heureux. Avec elle à mes côtés, je suis heureux de suivre Jésus-Christ.

R-I : Vous vous êtes connus sur la paroisse...

D. V. : Oui, j’ai rencontré Agnès à la messe du dimanche soir animée par les 15-18 ans, à la colonie de Petit-Villard, au FRAT, à la gare de Champigny … mais je ne vais pas tout vous raconter quand même ! Il y a 23 ans, nous nous sommes promis de nous aimer tout au long de notre vie. On était loin d’imaginer la suite. On savait juste, grâce au Père Tiger qui nous avait préparés au mariage, que nous fondions notre vie sur un don de Dieu.
Le 7 mai, c’est au creux de notre amour que nous recevrons le don de mon ordination. Le « Oui, je l’accepte » d’Agnès et mon « Oui, je le veux » s’enracineront dans le « Oui » de notre mariage.
Puisque vous me faites évoquer Petit-Villard et les 15-18, je voudrais remercier la paroisse Notre- Dame du Rosaire. Je remercie tous les paroissiens rencontrés depuis l’enfance dans ce quartier de Saint-Maur, les mamans catéchistes, les scouts et leurs chefs, les colons et leurs moniteurs, les équipiers et les invités du parcours Alpha, les enseignants et les parents d’élèves de l’école le Rosaire,
les personnes rencontrées dans mes engagements, les amis anciens et nouveaux, les animateurs et les cuisiniers de la kermesse, les prêtres d’hier et
d’aujourd’hui, ma famille et mes enfants, mes parents et ceux d’Agnès.
La Foi, transmise du profond de ma famille, a germé au milieu de vous, grâce à vous. Ma vocation diaconale a grandi à votre contact. Vous avez éveillé en moi le désir de servir l’Eglise et les hommes par le diaconat.
Alors OUI, MERCI



 


Une vie de prêtre, par le Père Grandjean

 

2 septembre 2011 2011

Découvrez le témoignage du père Grandjean sur sa vocation et sa vie de prêtre.

Comment ne pas exprimer à 14 ans le désir de se mettre au "service des plus pauvres pour les rendre riches",
lorsqu’on a vécu – en famille – un esprit de don de soi, d’écoute et d’espérance ? N’est-ce pas vivre l’Évangile sans
le savoir ?

C’est dans cet esprit familial – déiste – qu’est née ma vocation, exprimée à 16 ans au milieu d’une famille étonnée et de camarades surpris !

Dieu m’appelle au service de TOUS et de TOUTES : spontanément, c’est un "OUI" heureux, sans hésitation puisque l’Esprit avait déjà soufflé dans mon plus jeune âge. Ce que je retiens de cette période de l’enfance – sévère, mais aimante – c’est la facilité avec laquelle j’ai répondu au Seigneur sans poser d’autre question que de se donner.

Après un séminaire douloureux en raison de la guerre (1939-1943), ordonné "PRÊTRE AU SERVICE DES PAROISSES", et ainsi depuis 1946 (66 ans de ministère), trois points essentiels ont ravi mon cœur :

1.- CÉLÉBRER la présence du Christ nous révélant le Père dans l’intimité de l’Esprit : sens de la messe, amoureusement vécue depuis le 5 juillet 1943. Quelle grâce et quelle humilité pour ainsi communiquer l’amour du Dieu-Trinité.

2.- LA MISSION : révéler la présence de Jésus, compagnon de route à ceux et celles que j’ai rencontrés. Les jeunes pour lesquels j’ai donné plus de 30 ans d’activités, richesse de l’humanité, terriblement fragiles, mais capables d’un
dépassement de soi. "Tenir le Christ par la main, Il vous aidera à voir, à écouter, à grandir." : ce fut ma route avec Lui.

3.- LES ENTRETIENS QUOTIDIENS AVEC LE PÈRE. C’est ainsi que j’ai obtenu d’être "oblat bénédictin" de l’Abbaye d’En-Calcat depuis 1944. Ceci m’aide à faire de ma prière quotidienne (bréviaire, oraison, lecture) une immense prière universelle qui me fait présenter à Dieu par Jésus tous les hommes, toutes les femmes, tous les jeunes du monde entier (cathos), reprenant ainsi la belle formule de la messe : "Tu es béni, Dieu de l’univers, Toi qui nous donnes ce pain et cette parole, fruits de la terre et du "travail" (onus) des hommes.

Enfin, à quelques jours de mes 90 ans d’âge et 66 ans de sacerdoce – et en cette année consacrée au Saint Curé d’Ars – je vous invite – jeunes, garçons et filles – à vous demander si le Seigneur ne vous veut pas à Son service : ayez le courage d’une réponse loyale.

"Le monde, l’Église ont besoin de vous ; vous avez besoin du monde et de l’Église."
"Écoutez la voix du Seigneur."
Ne craignez pas de vous engager là où Dieu vous fait signe. Ayez le courage de répondre à tout appel.

C’est dès le plus jeune âge que se développent le don du service, la joie de vivre ensemble, de se donner sans compter.

Certaines heures sont difficiles ; elles le sont pour tous les humains, dans toutes les situations. La croix du Seigneur n’épargne personne puisqu’elle est "signe d’amour".

En terminant ce trop rapide parcours de nonagénaire, je crie une fois encore :
"Merci Seigneur, pour tant de grâces ! Pardon Seigneur, pour mes lâchetés."
Et cependant, je sais que, par la grâce de Dieu, je vivrai éternellement en Lui.

Ad multos Annos !

Je vous bénis.
Père André GRANDJEAN

Samedi 17 octobre 2009 : la messe de 19h sera célébrée en action de grâce pour les 90 ans du père Grandjean. Elle sera suivie d’un apéritif au 11, avenue Joffre.



 


Le père Masselin témoigne

 

2 septembre 2011 2011

Après le Père Grandjean, le Père Masselin nous parle de la naissance de sa vocation et des premières années de sa vie de prêtre.

“Là où Dieu nous a semés, il faut savoir fleurir”

J’avais dix huit mois, quand mes parents sont venus s’installer dans le quartier de Saint Maur Créteil. J’y ai vécu mon enfance et mon adolescence. C’est à la paroisse Saint-Nicolas que j’ai fait mon catéchisme et commencé à participer à certaines activités de jeunes autorisées durant l’occupation, en particulier le patronage.

Après la libération, la colonie de vacances a pu reprendre près de Grenoble. Je suis entré au lycée d’Arsonval en 1942, et nous nous retrouvions chaque semaine pour l’aumônerie à la chapelle Sainte-Marie aux Fleurs.

En 1946, le prêtre qui était chargé des jeunes à la paroisse Saint-Nicolas, proposa de nous inscrire au pèlerinage du Fraternel à Lourdes, qui venait de reprendre après la guerre et concernait uniquement les garçons ; Il avait lieu tous les deux ans.

A Lourdes : "Pourquoi ne serais-je pas prêtre ?"

C’est au cours de ce pèlerinage que la grâce du Seigneur me toucha et contribua à orienter ma vie. Le deuxième jour du pèlerinage, à la procession du Saint-Sacrement, lors de la bénédiction des malades, j’ai vu un jeune de 15 ans, derrière lequel nous nous trouvions, descendre de son brancard et faire quelques pas, alors qu’il n’avait jamais marché. Nous ne l’avons vu que quelques minutes, car très rapidement il a été conduit au bureau des
constatations.

Si durant mon adolescence, j’aimais m’occuper des autres, et avais une certaine admiration pour le prêtre qui s’occupait de nous, jamais l’idée de la vocation sacerdotale ne m’avait effleuré. Mais ce jour-là, le soir à la prière à la Grotte, certainement encore bousculé par l’événement de l’après-midi et sous
l’inspiration du Seigneur, je me suis dit : « Pourquoi ne serais-je pas prêtre ? »

La réponse ne se fit pas attendre, je ne voyais pas d’autre sens à ma vie. J’en ai parlé le soir même au prêtre qui nous accompagnait, il ne fut pas surpris
et me dit tout simplement : “Prie”. Nous en sommes restés là jusqu’à la fin du pèlerinage, sans en reparler. Pour moi, dans mon cœur, c’était clair.

"Si c’est ce que tu veux, si c’est là ton bonheur, fais-le."

Au retour du pèlerinage, comme si cela allait de soi, j’annonçai la nouvelle à mes parents, je n’avais pas compté sur leur étonnement. La réaction de mon père fut simple : « si c’est ce que tu veux, et que c’est là ton bonheur, fais-le. »
Ma mère, loin d’y mettre un veto, n’a pas vu les choses de la même façon. Elle pensait qu’un tel changement en cinq jours avait pu être provoqué par l’ambiance de prière du pèlerinage.

Aussi trouvait-elle plus sage d’attendre un an pour réfléchir. Pour la faire fléchir, j’ai demandé à un autre prêtre de la paroisse de venir soutenir mon désir, mais malheureusement c’est avec ma mère qu’il s’est mis d’accord, il me fallut faire encore un an au lycée d’Arsonval. Au bout d’un an mon désir n’avait pas changé, je suis donc entré au petit séminaire de Paris à Conflans pour y faire des études classiques.

Puis ce fut le grand séminaire d’Issy-les-Moulineaux, le service militaire avec deux rappels, et enfin l’ordination en juin 1958.

Deux évènements marquants

Cinquante deux ans d’ordination, quatre ministères dans les paroisses du diocèse, et durant tout ce temps j’ai eu beaucoup de joies, mais j’aimerais relater deux événements qui m’ont comblé.

Deux jours après mon ordination, le curé de la paroisse de Fontenay-sous-Bois où je venais d’être nommé, m’a demandé de conduire le pèlerinage paroissial à Lourdes au début de juillet, alors qu’il ignorait totalement l’origine de ma vocation. J’y ai vu un signe du Seigneur.

Ensuite, alors que j’étais curé à la paroisse du Perreux, le groupe scout de la paroisse participa à un rassemblement au diocèse. Le soir en rentrant, un des scouts me dit que le prêtre animateur de cette journée me connaissait, et que
son désir d’être prêtre lui était venu pendant les colonies qu’il avait faites avec moi avec la paroisse de Saint Mandé. L’ayant perdu de vue après ces colonies, j’ignorais totalement ce détail. J’ai été très heureux d’avoir été un maillon dans la chaîne de sa vocation.

Ma participation aux mouvements de jeunes, et les rencontres d’aumônerie avaient incontestablement préparé le terrain pour me permettre d’entendre l’appel du Seigneur. Comme le disait Saint-François-de-Sales : « Là où Dieu nous a semés, il faut savoir fleurir. »

Père Georges Masselin



 


Thierry Wion, diacre permanent (photos de la messe)

 

4 juin 2012 2012

Thierry Wion, un paroissien bien connu du Rosaire a été ordonné diacre le 11 janvier. Lisez son témoignage publié dans le Rosaire-Info de janvier et revoyez les photos de la cérémonie.

Rosaire Info. Le Père Michel SANTIER,
évêque de Créteil, vous ordonnera diacre
permanent le 11 Janvier 2009 à 15h30 en
l’église Notre-Dame du Rosaire. Pouvez vous
vous présenter succinctement ?

Thierry Wion. Je m’appelle Thierry WION,
j’ai 46 ans, je suis marié depuis vingt deux
ans avec Virginie et nous avons quatre enfants.
La plus grande Juliette à 20 ans, Benjamin
17, Aloys 14 et la petite dernière Madeleine
a 7 ans.

Virginie et moi-même travaillons dans l’enseignement
catholique, elle à Saint André où
elle est conseillère d’éducation et moi après
15 années à Teilhard de Chardin en tant que
directeur adjoint, j’ai pris la direction du
collège Notre-Dame de Lourdes à Paris dans le vingtième
arrondissement.

Je travaille aussi à la direction
diocésaine de Créteil pour l’animation pastorale des
établissements catholiques du diocèse.

R.I. Comment avez-vous été interpellé en vue du diaconat
 ?

T.W. En Juin 2002, à quelques jours de l’ouverture de la
colonie de Petit-Villard, il manquait pour le mois de
Juillet toujours une équipe pour faire la cuisine. Le Père
Michel ROGER alors Curé de Notre-Dame du Rosaire
passait désespérément des annonces à la fin de chaque
messe dans tout le secteur , mais personne ne répondait.
Un soir, coup de fil du Père Michel, il s’invite à dîner
pour la semaine suivante avec le Père MESANA. Nous
étions très proches Michel Roger, Virginie et moi et
nous n’étions pas spécialement étonnés mais plutôt ravis
de cet appel téléphonique. Nous commencions à nous
faire à l’idée d’être les futurs intérimaires cuisiniers de
la colonie.

Mais au dessert il nous demanda de réfléchir au diaconat.
Il en faut beaucoup pour me déstabiliser, mais au début
je me suis demandé si j’avais bien compris.
Surpris, ému, de savoir qu’une fois de plus le Seigneur
s’intéressait à ma vie.

Je me suis retrouvé comme lorsque je marche sur le
chemin de Saint Jacques à choisir entre deux chemins.
Le premier est bien balisé, c’est la sécurité, le deuxième
indiqué sur aucune carte, c’est l’aventure.

J’ai choisi, mais je devrais dire nous avons Virginie et
moi choisi d’aller plus loin dans notre engagement et il
est important que cette décision soit prise en couple.

R.I. Votre formation a duré quatre années, vous a-t-elle
paru difficile ?

T.W. Bizarrement ce n’est pas la formation qui m’a paru
le plus difficile. Elle se déroulait du vendredi soir au
dimanche après-midi, le contenu des formations était
varié et allait du passionnant au soporifique avec sur
moi effet garanti surtout le vendredi après une semaine
professionnellement bien remplie.

L’année la plus difficile fut celle du discernement, et ce
“maudit” questionnement qui hantait une partie de mes
nuits : pourquoi moi ?

Après une première partie de la nuit dans mon lit je
passais invariablement la deuxième sur mon
canapé dans le salon à essayer de trouver des
réponses.

Discerner est plus facile à dire qu’à faire.
Je voulais que Dieu me fasse un grand
signe, du genre sémaphore, pour me guider.
J’ai eu la chance de ne voir que des petites
lucioles pour baliser mon chemin. Une fois
de plus Dieu me respectait, me laissait libre,
ne s’imposait pas, ce chemin c’était celui de
la patience, de l’humilité et de l’amour.

Pendant cette année avec notre équipe de
discernement nous nous rencontrions, deux
fois par trimestre. Une fois, j’ai pensé que
j’allais dire à toute l’équipe que j’arrêtais,
même si, chaque fois que j’en parlais à Virginie,
j’avais toujours eu une écoute attentive et encourageante.
Je ne voyais que des obstacles : enfants trop
jeunes, trop bougon pour devenir un bon diacre, etc.…

Toujours est-il que j’étais motivé pour dire que j’arrêtais,
mais je me suis entendu dire tout le contraire.
J’ai rendu les armes, j’ai lâché prise, j’étais hyper ému,
éreinté de six mois de lutte.
J’ai retrouvé mon lit, j’ai essayé, en priant le matin et le
soir, de retrouver la paix, retrouver ma joie et surtout
rester moi-même.

Pendant cette année, la relecture de vie à la lumière de
l’Evangile a été un moment très fort, l’équipe a été un
support magnifiquement fraternel, on ne vit plus de la
même façon ensuite. On se rend compte de la présence
de Dieu dans notre vie. On le savait mais on ne le
réalisait pas à ce point, ce fut bouleversant de se rendre
compte de cette proximité

Pour revenir plus précisément sur les années de formation,
il est bon de signaler que pendant ce temps nous
devions former une équipe d’accompagnement pour
nous aider à réfléchir, continuer le discernement.
L’évêché nomme un prêtre accompagnateur et le couple
interpellé doit former une équipe.

Nous voulions, Virginie et moi, une équipe dynamique
prête à nous questionner, nous faire réfléchir sur le
diaconat et comment il serait vécu pour et par l’Eglise
mais aussi par ma famille. Toutes questions qu‘il vaut
mieux se poser avant qu‘après. Il fallait de la franchise
de part et d’autre, de l’humilité car il fallait de mon côté
accepter d’être poussé dans mes retranchements. Cette
équipe a été formidable, il y a eu une réelle discussion
parfois très animée et toujours très respectueuse.

Là encore, un grand merci pour la patience de notre
équipe d’accompagnement et leur fidèle amitié, les
excellentes recettes culinaires ou les connaissances oenologiques
de chacun ont succédé aux séances de travail
et ce furent de réels moments de convivialité et de
fraternité.

R.I. Vous avez des projets, connaissez-vous votre future
mission ?

T.W. Ma première mission et nous en avons parlé en
famille avec le Père évêque sera ma famille. Heureux en
famille, je reste incapable de donner les dates de naissance
de mes enfants sans me tromper mais je suis très
papa poule. Ils sont mon carburant et je crois que le Père
Santier l’a bien compris.

Ma seconde mission semble s’orienter vers celle que le
Père évêque à bien voulu me confier à la direction
diocésaine depuis le début de l‘année scolaire.

Maintenant je fais entièrement confiance à mon évêque
pour savoir où je serai le plus utile ce qu’il pense être
bon pour mes frères, pour moi et pour notre église en
Val de Marne. Et puis une mission évolue, il y a tant de
choses à faire pour notre diocèse !

En résumé, je veux bien me laisser guider, devenir
serviteur de tous et rester pèlerin toute ma vie, me
laisser guider par les étoiles tout en gardant bien les
pieds sur terre.

R.I. Autre chose ?

T.W. Oui, un grand merci à tous et je vous confie cette
ordination, car le diacre n’est pas ordonné pour lui mais
pour l’Eglise et l’Eglise, c’est vous !

' />
Thierry reçoit l’imposition des mains


 


Témoignage d’un séminariste

 

2 septembre 2011 2011

Christophe-Alexandre Senizergues est un séminariste "détaché" sur la paroisse du Rosaire. Il raconte son itinéraire spirituel.

Depuis la Toussaint 2008, Mgr Santier m’a envoyé comme séminariste à Saint-Maur pendant les week-ends (la semaine, j’étudie et je vis au Séminaire Saint-Sulpice à Issy-les-Moulineaux).
Depuis ces 7 mois, j’ai beaucoup reçu de Dieu et des paroisses locales. Aussi je souhaiterais commencer par rendre grâce au Seigneur et remercier chacune et chacun pour votre sollicitude et surtout pour vos prières pour les vocations. Je remercie spécialement les jeunes de Petit Villard, de l’Aumônerie, du scoutisme, du groupe de la confirmation avec qui j’ai eu davantage d’échanges. Echanges très riches en amour fraternel et sur la foi.
Le Père Stéphane Aulard m’a proposé de vous écrire quelques lignes pour vous témoigner un peu de ma vocation.

Pour être transparent avec vous, je n’ai pas toujours été croyant... J’ai rencontré des doutes sur la religion. Et je les ai eus très tôt dès 6 ans. Mes parents étant chrétiens, j’étais inscrit au catéchisme. Mais la première communion a été pour moi un cas de conscience car je n’étais pas sûr que Dieu existait. Je ne souhaitais pas avoir une fête à laquelle je n’étais pas sûr de croire. J’aspirais à une cohérence de vie. Bref, j’hésitais à faire ma première
communion. Finalement, j’ai tellement hésité... que j’ai hésité jusqu’au jour même ! Mais malgré ces doutes, j’ai quand même choisi d’essayer.
Plutôt que de ne rien faire, j’ai préféré tenter le "saut de la Foi"... Et lorsque j’ai communié, j’ai expérimenté une paix intérieure comme jamais auparavant.
Tous mes doutes se sont arrêtés. A partir de ce moment, j’ai commencé à être fervent, à ne plus rater la messe dominicale qui est devenue le centre de ma
semaine. J’ai réalisé que Jésus est réellement présent dans l’Eucharistie. Et qu’Il m’aime, qu’Il t’aime (oui, toi qui lis cet article !) jusqu’à donner sa vie pour nous
assurer le bonheur, nous délivrer du malheur, du mal, du péché !!! La Parole de Dieu nous en témoigne en Romains 5,7 : "C’est à peine si quelqu’un voudrait mourir pour un juste ; peut-être pour un homme de bien accepterait-on de mourir. Mais en ceci Dieu prouve son amour envers nous : Christ est mort pour nous alors que nous étions encore pécheurs".

A 11 ans, j’ai essayé de témoigner de ma Foi. En commençant par mes neveux, qui ont ensuite demandé le baptême et qui m’ont demandé d’être leur parrain.
Aujourd’hui, j’essaye de dégager du temps pour évangéliser les skateboardeurs. Je fais moi-même du skate et je connais un peu ce milieu sportif notamment par mon frère qui a été champion du monde en freestyle et
qui dirige aujourd’hui 5 marques de sportwear et 450 collaborateurs à Los Angeles).

A 17 ans, j’ai intégré un groupe d’étudiants sur ma paroisse Saint Léonard de l’Haÿ les Roses. L’été, nous organisions des pèlerinages (Rome, Assise, Terre
Sainte, chemins de Saint-Jacques de Compostelle, Bretagne, JMJ). Durant l’année, nous avions des messes et des réunions de discussion sur un thème une fois par mois. Ce groupe m’a permis d’approfondir ma foi, la
Bible, le Concile Vatican II, l’Eucharistie, la Vierge Marie... Au niveau humain, ce groupe a aussi été l’occasion de nouer des amitiés solides. Je crois que ce point
est très important pour des jeunes croyants car, comme disait le Saint-Père Jean-Paul II, "un chrétien isolé est un chrétien en danger". Dans "Entrez dans l’Espérance", Jean-Paul II nous écrit que « l’essentiel se joue souvent à la fin de
l’adolescence ». « Le problème essentiel qu’affronte la jeunesse reste fondamentalement celui de la personne.
La jeunesse est le temps de la personnalisation de la vie humaine ». En effet, lors de l’enfance, les jeunes suivent généralement leurs parents. A l’adolescence, c’est un peu le contraire. Ils les contestent, ils s’affirment. Enfin
à la fin de l’adolescence, les jeunes construisent leur propre personnalité. Sur certains points, ils feront des choix similaires à ceux de leurs familles. Sur d’autres, ils se démarqueront. Cette personnalité marquera ensuite
toute leur vie.
En ce sens, ce groupe d’étudiants chrétiens a été une grâce pour moi. A la fin de mon adolescence, au moment où je construisais ma propre personnalité, cela m’a permis de développer ma propre Foi, ma Foi d’adulte.
En terme d’études, j’ai fait un Bac S suivi d’une Maîtrise des Sciences et Techniques Comptables et Financières. J’ai ensuite rejoint le Cabinet d’affaires Arthur Andersen en Audit, puis les marchés des changes chez BNP PARIBAS.
C’était une expérience riche où j’avais des contacts en fonction des décalages horaires (le matin avec Hong Kong et Singapour et l’après-midi avec New
York). Passionné d’aéronautique, j’ai également passé le Brevet de Pilote d’Avion. Et je m’étais engagé dans le conseil d’administration de mon aéro-club avec qui je suis allé en Corse et au Maroc. Ce furent également de bons moments très agréables. Durant toute cette période, ma vocation s’est affermie progressivement. Comme beaucoup de jeunes, j’ai eu des petites amies. Et petit à petit, j’ai réalisé que j’étais d’abord amoureux de Dieu, que je pouvais passer 8 heures dans une journée en prière avec Jésus parce que je l’aime !!!
Cependant une objection m’a longtemps retenu. Je ne me sentais pas à la hauteur pour devenir prêtre.
J’avais peur d’être un contre témoignage... Mais la Providence a mis sur ma route un groupe de prière : Resucito, qui rayonne largement sur l’Ile de France. Chaque dimanche soir, ce groupe comprend environ 400 jeunes pour 2 heures de louange, de témoignages, de prière. Ce groupe de prière m’a permis de faire l’expérience que Dieu a besoin de notre faiblesse pour manifester sa puissance.
Si les chrétiens étaient des "supermen", les non chrétiens pourraient se dire que Dieu ne manifeste pas sa puissance en eux. Ce seraient ces "supermen" qui seraient extraordinaires.
A contrario, si malgré nos faiblesses, nos péchés nous portons des fruits positifs, alors cela démontre aux yeux du monde que Dieu n’est pas une abstraction intellectuelle, une idée. L’Esprit Saint nous aide concrètement.
Un peu comme en électricité, nous sommes appelés à ne pas faire obstacle à la puissance de Dieu et être simplement de "bons conducteurs".

Bref, j’ai réalisé que se sentir faible est normal ! Mais que cela est loin d’être un obstacle pour Dieu. Au contraire, c’est ainsi que le Seigneur peut passer par nous pour témoigner de sa puissance et de son amour. La parole de Dieu
nous l’assure en Actes 4,13 : "Se rendant compte qu’il s’agissait d’hommes sans instruction et de gens quelconques, ils en étaient étonnés" et en 2 corinthiens 4,7 : "Ce trésor, nous le portons dans des vases d’argile, pour que cette
incomparable puissance soit de Dieu et non de nous" et bien sûr en 2 corinthiens 12,10 : "Lorsque je suis faible, c’est alors que je suis fort"
Bref si vous-même, vous vous sentez faible, n’ayez pas peur !!! Quel que soit l’engagement que vous prenez (faire une lecture ou donner votre vie dans le mariage ou dans une vocation religieuse), Dieu passera par vous !!!

Christophe-Alexandre SENIZERGUES



 


Parcours alpha couple : le mode d’emploi

 

5 décembre 2014 2014

..

PRENDRE SOIN DE SON COUPLE


Les 5 paroisses de Saint-Maur vous invitent avec joie au parcours Alpha couple qui débute en Janvier 2015.

Alpha Couple…. Qu’est-ce que c’est ?
C’est un parcours de 8 dîners, fondé sur une vision chrétienne de l’amour humain. Il offre aux couples des moyens concrets de renforcer leur lien et de faire grandir leur amour.

Comment ça se passe ?
Le parcours se compose de 7 dîners en tête à tête, aux chandelles.
Un exposé thématique est présenté par soirée ; il n’y a aucun échange en groupe, mais des partages et des exercices pratiques au sein du couple, en toute intimité. Le tout dans une ambiance chaleureuse et musicale !

C’est pour qui ?
Pour tous les couples vivant ensemble depuis au moins deux ans : mariés ou non, chrétiens ou non, ceux qui vont bien et ceux qui rencontrent des difficultés…

Combien ça coûte ?
Il est demandé une participation aux frais des repas de 8 à 12 euros par personne, selon les possibilités.

Réservez votre premier dîner avec votre conjoint :
le mardi 13 janvier 2015 à 20 h 15
à la Maison paroissiale - 11 avenue Joffre à Saint-Maur

Des chrétiens de Saint-Maur se préparent à vous recevoir, à vous mijoter des petits plats, à vous présenter des exposés vivants sur le thème de chacune des 7 soirées Alpha couple.

Des questions ? Comment s’inscrire ?
C’est très simple : contactez Eric & Virginie Caverne : 06 74 20 79 70 ou par e-mail : alphacouple94100 chez gmail.com
Site national : www.parcoursalpha.fr/couple
Des invitations sont disponibles dans chaque paroisse.

Afin qu’aucun obstacle d’ordre financier ne prive les couples avec enfant(s) de cette chance de participer au parcours, nous recherchons des bénévoles pour garder les enfants. Si vous avez du temps libre en soirée le mardi et que vous souhaitez proposer votre aide pour ces "baby sitting", merci de tout cœur de contacter alphacouple94100 chez gmail.com



 


Groupe de lecture biblique

 

1er octobre 2014 2014

Notre groupe de lecture biblique reprendra le :

vendredi 10 octobre à 15h.

Nous nous réunirons pour la lecture des “Actes des Apôtres” chez Michèle et Henry BRILLOIT, 56 avenue du général Leclerc à Saint-Maur.

Nous serons heureux d’accueillir chaque mois tous ceux qui sont intéressés.



Pour mémoire, il existe un deuxième groupe de lecture biblique où on continuera de lire cette année la passionnante épopée des premiers rois messianiques d’Israël avec le deuxième Livre de Samuel : DAVID, roi.

Réunions mensuelles dans la salle paroissiale de la chapelle Saint-Joseph, 1 rue Marignan à La Varenne (Champignol), les lundis de 14h15 à 16h.

Premières réunions :
les lundis 13 octobre et 17 novembre



 


Parcours Alpha

 

5 novembre 2013 2013

Le Parcours Alpha se veut un lieu d’écoute et de discussion pour des personnes en recherche spirituelle. C’est aussi un moyen de mieux accueillir dans notre communauté des personnes sur le seuil de l’Église.

Quoi ?

Le parcours alpha se veut un lieu d’écoute et de discussion pour des personnes en recherche spirituelle. C’est aussi un moyen de mieux accueillir dans notre communauté des personnes sur le seuil de l’Église.

Pour qui ?

Ouvert à tous, le parcours Alpha s’adresse :
- à ceux qui s’interrogent sur le sens de leur vie,
- à ceux qui désirent en savoir plus sur la foi chrétienne,
- et à ceux qui souhaitent reprendre les bases de leur foi.

Comment ?

10 rencontres et un week-end sont proposés. Chaque réunion se déroule en 3 temps :
- un repas
- un exposé sur l’une des grandes questions de la foi chrétienne (le christianisme : faux, ennuyeux, dépassé ? qui est Jésus ? Pourquoi la souffrance si Dieu existe ? ...)
- un temps d’échange entre participants.

Aucune question n’est taboue.
La participation est gratuite et libre.



 


Catéchuménat

 

21 mai 2012 2012

Public concerné : tout adulte désirant découvrir ou redécouvrir la Foi Chrétienne ou recevoir un des sacrements de l’initiation chrétienne (baptême, confirmation ou Eucharistie).

Catéchuménat : mot dont la racine grecque signifie « faire résonner une parole ( en l’occurrence la Parole de Dieu) à l’oreille d’une personne ( appelée catéchumène).

Ces dernières années, sur St-Maur on comptait une vingtaine de catéchumènes.

L’accompagnement est à la fois individuel (la fréquence des rencontres est à la convenance du binôme catéchumène/accompagnateur) et en groupe ( il y a 6 rencontres du groupe par an).



 


Conception et développement : bonnenouvelle.fr

https://lerosairesaintmaur.org/spip.php?page=imprimer_rubrique&id_rubrique=68




- A Notre-Dame du Rosaire le dimanche : 9h messe tridentine, 11h, 18h messe des jeunes, samedi : 18h

- En semaine

  • lundi, mercredi : 19h
  • mardi, jeudi, vendredi, samedi : 8h30

- A la Chapelle St-Joseph le dimanche 9h30

newsletter