Paroisse Notre-Dame du Rosaire, Saint-Maur des Fossés
https://lerosairesaintmaur.org/spip.php?page=imprimer_rubrique&id_rubrique=93

Prières



La prière d’une grand-mère

 

13 janvier 2020

Seigneur,

Devant ce mystère de la Vie transmise par mes enfants à leurs enfants,
je me sens toute petite et émerveillée.

Tu m’invites à accueillir chacun de mes petits-enfants de façon unique,
à l’image de ton amour inconditionnel pour chaque personne.

Certains ont été baptisés et vivent un chemin de foi chez eux,
d’autres ne sont pas baptisés et n’entendent pas parler de Toi.

Tu me demandes de vivre ma foi simplement quand je suis avec eux,
et de les aider à rester éveillés au sens de la Vie et à la beauté de ta Création.

Donne-moi un cœur ouvert et généreux, plein de gratitude pour le trésor de la Vie déposé en chacun, attentif à leurs questions et à leurs besoins,
dans le respect de ce que leurs parents souhaitent pour eux.

Merci Seigneur de m’accompagner sur ce chemin de la grand-maternité, dans l’humilité et la confiance.

Une grand-mère

extrait de La prière, L’Oasis n°13 : Papy, Mamie, racontez-moi sur le site :
https://catechese.catholique.fr/outils/conference-contribution/307517-priere-grand-mere-petits-enfants/



 


Intention de prière du Pape pour novembre 2019

 

8 novembre 2019 2019

Prions pour le Proche-Orient où diverses composantes religieuses partagent le même espace de vie, afin que surgisse un esprit de dialogue, de rencontre et de réconciliation.

Nous prions ce mois-ci pour le Proche Orient regardé à travers ses diverses composantes religieuses. Proche Orient ou Moyen Orient sont le berceau de grandes civilisations et des trois religions monothéistes : Judaïsme, Christianisme et Islam. Elles se divisent en divers courants, sensibilités et Églises. Il n’est pas question de chercher à isoler les aspects religieux des autres aspects de cette région. Ensemble, ils font la richesse et les souffrances des populations concernées....

Pour lire la suite de l’article sur le site "Eglise catholique en France" (édité par la Conférence des évêques de France) cliquez ici.



 


Prière pour l’Europe

 

12 septembre 2019 2019

Père de l’humanité,
Seigneur de l’histoire,

Regarde ce continent auquel tu as envoyé
des philosophes, des législateurs et des sages,
précurseurs de la foi en ton Fils mort et ressuscité.
Regarde ces peuples évangélisés
par Pierre et Paul,
par les prophètes, les moines et les saints.
Regarde ces régions baignées
par le sang des martyrs
et touchées par la voix des réformateurs.
Regarde les peuples unis par de multiples liens
et divisés par la haine et la guerre.

Donne-nous de nous engager
pour une Europe de l’Esprit,
fondée non seulement sur les accords économiques
mais aussi sur les valeurs humaines et éternelles :
une Europe capable de réconciliations
ethniques et œcuméniques,
prompte à accueillir l’étranger,
respectueuse de toute dignité.

Donne-nous de regarder avec confiance notre devoir
de susciter et promouvoir une entente entre les peuples
qui assure pour tous les continents
la justice et le pain,
la liberté et la paix.

Carlo Maria Cardinal MARTINI (1927-2012)
26 mai 2005



 


Le Notre Père

 

7 mai 2019 2019

Dieu est si loin, Dieu est tout proche ! Le croyant navigue entre ses deux affirmations, sans doute à l’instar de toute personne humaine qui s’interroge en vérité sur sa relation à Dieu.

Dès cette terre, nous sommes déjà touchés par la présence de Dieu ; et nous continuons de le chercher. Pour le croyant, ce paradoxe est un dynamisme qui prend forme dans la prière. Prier c’est accueillir la présence de Dieu, c’est aussi le chercher.

« Seigneur, apprends-nous à prier ! », dit le disciple de Jésus (Lc 11, 1). Même après l’avoir touché, entendu, et partagé ses repas, en somme même en étant si proche, les disciples éprouvent le besoin d’ajuster leur prière.

Dites « Notre Père … »

« Quand vous priez …., dites : ‘Notre Père …’ », répond Jésus (Mt 6, 7.8). Le Notre Père est évangélique, sorti tout droit du cœur et de la bouche de Jésus qui dialogue avec ses premiers amis. Deux mille ans plus tard, en français ou en latin, en chinois ou en l’une des innombrables langues humaines, des enfants, des hommes et des femmes, des vieillards redisent ces mots prononcés par Jésus lui-même, dans sa langue.

Le monde continue de prier et d’apprendre à prier. Le Notre Père est la prière du chrétien par excellence, car c’est « la prière du Seigneur ». Oui, c’est la prière donnée par Jésus au nom de son Père : « Je leur ai donné les paroles que tu m’as données », dit-il (Jn 17, 8). Mieux, c’est sa prière même, Lui qui est le Fils unique de Dieu fait homme. Dans son cœur, il partage nos besoins. La prière du Notre Père nous les révèle. En priant le « Notre Père », nos désirs parfois superficiels, s’ordonnent vers le plus grand bien, vers le plus grand amour.

Notre Père … notre pain …

Mon Père … Notre Père. Dans sa prière, le chrétien ne peut se passer des autres. Personnelle, la prière chrétienne est toujours insérée dans la prière communautaire. Le Notre Père est d’ailleurs appelé « prière commune ».

Qui mettre dans le « notre » ? Bien sûr, les baptisés, les disciples de Jésus. Tous les chrétiens, malheureusement encore divisés, disent avec joie la même prière. Ils la reçoivent au baptême. Dans les sacrements du baptême et de la confirmation, ils sont engendrés à la vie nouvelle, la vie divine, marqués du sceau de l’Esprit. Engendrés, ils apprennent leur nouvelle filiation, leur nouvelle famille. Dès lors, pour eux, ce n’est pas Dieu qui est comme un Père ; c’est l’amour de nos parents selon la chair qui est comme les prémices de l’amour infini de Dieu Père.

A chaque Eucharistie, le Notre Père a une place et une résonance particulière. Jésus vient de s’offrir à son Père, dans son sacrifice d’action de grâce. Il est présent mystérieusement et réellement sur l’autel. Alors, les fidèles osent dire : « Notre Père qui es aux Cieux » ! Ils osent parce que, seule, la présence de Jésus et de son Esprit nous assure de la vérité de notre prière. Ils osent parce que la présence du Fils dans le pain eucharistique les assure de la réponse à leur demande : « Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour ».

Peut-on oser prier ainsi sans élargir le « nous » de notre prière ? Heureux les invités au repas du Seigneur, dit la liturgie. C’est toute l’humanité que Jésus veut adopter dans sa fraternité. Ce sont tous les hommes à qui Jésus veut donner son Père : « Va trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père », dit Jésus ressuscité à Marie-Madeleine (Jn 20, 17).

Demandez, on vous donnera

Après l’adresse à « Notre Père qui es aux Cieux », Jésus met sur nos lèvres sept demandes. Quatre expriment nos besoins fondamentaux : la révélation et la sanctification du nom de Jésus en tous et par tous ; l’accomplissement de son Royaume de paix, de justice et d’amour ; le désir de Dieu qui est le vrai chemin du bonheur ; la nourriture qui nous fera marcher vers son Royaume. Toute notre vie entre dans ces demandes.

Trois autres marquent notre combat contre le Mal : le pardon reçu qu’ouvre le pardon donné ; l’aide pour refuser la tentation ; et, enfin, la délivrance de l’auteur du péché, le Mauvais. Qui pourrait penser que lui et le monde peuvent se dispenser de ce combat ?

Notre Père des Cieux refuserait-il ce que son Fils nous propose de demander avec ce conseil : « demandez, on vous donnera » (Mt 6, 7) ?

En déposant dans notre humanité ces quelques mots, Jésus prévient : « ne rabâchez pas ». Nous sommes encore à l’école. Et le maître est l’Esprit Saint. Prier le Notre Père, c’est accueillir l’Esprit Saint envoyé en nos cœurs pour crier « Abba, Père ! », selon l’enseignement de saint Paul (Ga 4, 6).

Le Notre Père est école de prière quotidienne, simple et accessible. Elle peut l’être si notre vie devient petit à petit vie entre les mains du Père. Recevons-le, disons-le, prions-le avec foi, espérance et charité, dans le souffle de l’Esprit qui fait vivre, nuit et jour, les disciples de Jésus. Pour cela, n’oublions pas de lui dire humblement : « Seigneur, apprends-nous à prier ».

Par Dominique Lebrun, Archevêque de Rouen, membre de la Commission épiscopale pour la liturgie et la pastorale sacramentelle (CELPS)

Article trouvé sur https://liturgie.catholique.fr/accueil/la-messe/la-liturgie-eucharistique/291819-ecole-du-notre-pere/

Cliquez ici pour retrouver le document en pdf.



 


Prière des JMJ 2019

 

17 janvier 2019 2019

Une prière officielle est rédigée puis récitée par des millions de pèlerins, partout dans le monde à chaque édition des Journées Mondiales de la Jeunesse. Retrouvez ici la prière écrite à l’occasion des JMJ de Panama en janvier 2019.

Ô Père Miséricordieux, toi qui nous appelles à vivre la vie comme un chemin vers toi : aide-nous à regarder le passé avec gratitude, à assumer le présent avec courage, et à construire le futur avec espérance.

Seigneur Jésus, notre ami et notre frère, merci pour ton regard d’amour. Fais que nous sachions écouter ta voix qui résonne dans nos cœurs avec la force et la lumière de l’Esprit Saint.

Fais-nous la grâce d’être une Église en sortie, qui annonce avec une foi vive et un visage jeune la joie de l’Évangile, pour travailler à la construction d’une société plus juste et fraternelle comme nous la rêvons.

Nous te prions pour le Pape et les évêques ; pour les prêtres et les diacres ; pour la vie consacrée et les volontaires ; pour les jeunes et tous les participants aux prochaines Journées Mondiales de la Jeunesse au Panama, et pour ceux qui se préparent à les accueillir.

Sainte Marie La Antigua, Patronne de Panama, fais que nous puissions vivre et prier avec la même générosité qui fut la tienne : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole » (Lc 1,38).

Amen.



 


Prières pour ce week-end (journée des pauvres)

 

30 novembre 2018 2018

- Seigneur, nous te prions pour l’Eglise. Qu’elle soit dans les sociétés le témoin de ce que, au milieu de tout ce qui passe, change et se renouvelle, la parole de Jésus est solide et que l’on peut s’y appuyer pour mener sa vie.

- Seigneur, nous te prions pour notre pays, avec ses contradictions. Il veut, par exemple, un monde plus écologique mais réclame un accès facile à ce qui pollue ; il veut changer de sources d’énergie mais refuse les éoliennes… Que l’engagement de chacun pour la réforme du pays soit dicté par le bien commun et non l’intérêt particulier ou sectoriel. Que ceux qui votent les lois sachent que les inégalités sont une violence envers ceux qui sont privés du nécessaire et source de violence entre citoyens.

- Seigneur, en cette journée mondiale des pauvres, journée du Secours Catholique, nous te prions pour ceux qui ne parviennent pas à vivre dignement d’un travail ou d’une retraite. Que nous sachions leur venir en aide.

Extrait de http://royannais.blogspot.com/, homélie du 18 novembre 2018 : "Ses paroles ne passeront pas"



 


Prière à l’heure de la mort

 

19 novembre 2018 2018

Ce qui se passera de l’autre côté,
quand tout pour moi aura basculé dans l’éternité,
je ne le sais pas.
Je crois, je crois seulement
qu’un Amour m’attend.

Je sais pourtant qu’alors il me faudra faire,
pauvre et sans poids,
le bilan de moi.
Mais ne pensez pas que je désespère.
Je crois, je crois seulement
qu’un Amour m’attend.

Quand je meurs, ne pleurez pas. C’est un Amour qui me prend.
Si j’ai peur - et pourquoi pas ? -
rappelez-moi simplement
qu’un Amour, un Amour m’attend.

Il va m’ouvrir tout entier
à sa joie, à sa lumière.
Oui, Père, je viens à toi
dans le vent dont on ne sait d’où il vient,
ni où il va, vers ton Amour,
ton Amour qui m’attend.


PS : cette prière était distribuée à la sortie d’un cimetière à la Tousssaint. Elle est inspirée par la prière de Soeur Marie du Saint-Esprit



 


Le "Notre Père" a été modifié.

 

8 janvier 2018 2018

Le premier dimanche de l’Avent ouvre l’année liturgique. C’est la raison pour laquelle les évêques français ont choisi la date du 3 décembre prochain pour rendre effective la nouvelle traduction du Notre Père, une occasion unique de se réapproprier la prière du Christ lui-même.

La nouvelle traduction de la Bible présente une modification notable de la sixième demande du Notre Père : "ne nous soumets pas à la tentation" devenant "ne nous laisse pas entrer en tentation"

La décision de modifier la prière du Seigneur n’allait pas de soi : d’abord parce qu’elle est la prière la plus mémorisée par les fidèles, ensuite parce que la traduction en usage a fait l’objet d’un consensus œcuménique. Il fallait donc de sérieuses raisons pour ce changement.

Il faut d’abord dire que ce verset est très complexe à traduire. Les exégètes estiment que derrière l’expression en grec du texte de Mt 6, 13 et Lc 11,4 se trouve une manière sémitique de dire les choses. Aussi, la formule en usage depuis 1966, ne nous soumets pas à la tentation, sans être excellente, n’est pas fautive d’un point de vue exégétique.

Mais il se trouve qu’elle est mal comprise des fidèles à qui il n’est pas demandé de connaitre les arrière-fonds sémitiques pour prier en vérité la prière du Seigneur. Beaucoup comprennent que Dieu pourrait nous soumettre à la tentation, nous éprouver en nous sollicitant au mal. Le sens de la foi leur indique que ce ne peut pas être le sens de cette sixième demande. Ainsi dans la lettre de Saint Jacques il est dit clairement : Dans l’épreuve de la tentation, que personne ne dise : ‘Ma tentation vient de Dieu’, Dieu, en effet, ne peut être tenté de faire le mal, et lui-même ne tente personne. » Jc 1, 13. D’où la demande réitérée d’une traduction qui tout en respectant le sens du texte original n’induise pas une fausse compréhension chez les fidèles.

Cet article est extrait des sites :
http://liturgie.catholique.fr/accueil/les-dossiers/notre-pere-le-dossier/
https://vimeo.com/235638223



 


Prière pour les vocations

 

20 mars 2018 2018

Seigneur,

Tu appelles les jeunes au bonheur.
Ils portent en eux une grande soif d’aimer et de se donner.

Nous croyons que Tu as un appel particulier pour chacun ; il se découvre dans l’expérience de la rencontre personnelle avec Toi et l’écoute des besoins et des cris du monde.

Seigneur, fais de nos familles, de notre diocèse, de nos communautés, de nos mouvements, des lieux où les jeunes feront l’expérience de la prière et du service.

Fais naître en chacun le désir de te suivre humblement et d’oser répondre en vérité et en liberté à l’appel que Tu lui adresses.

Donne à nos communautés paroissiales l’audace d’éveiller, l’énergie d’appeler, la patience pour accompagner ceux que Tu appelles au ministère de prêtre ou à la vie consacrée et la sagesse pour aider au discernement.

Seigneur, Tu fais de ton Eglise une communauté d’appelés pour appeler. Donne-nous de proposer à tous la bonne nouvelle de la vocation.

Amen



 


Une prière de Mère Teresa

 

14 septembre 2017 2017

Je t’aime tel que tu es

Voici que je me tiens à la porte et que je frappe.
C’est vrai ! Je me tiens à la porte de ton cœur, jour et nuit.
Même quand tu ne m’écoutes pas, même quand tu doutes que ce puisse être Moi, c’est Moi qui suis là.
J’attends le moindre petit signe de réponse de ta part, le plus léger murmure d’invitation, qui me permettra d’entrer chez toi.
Je veux que tu saches que chaque fois que tu m’inviteras, je vais réellement venir.

Je serai toujours là, sans faute. Silencieux et invisible, je viens, mais avec l’infini pouvoir de mon amour.
Je viens avec ma miséricorde, avec mon désir de te pardonner, de te guérir, avec tout l’amour que j’ai pour toi ;
Un amour au-delà de toute compréhension, un amour où chaque battement du coeur est celui que j’ai reçu du Père même.
Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimé.
Je viens, assoiffé de te consoler, de te donner ma force, de te relever, de t’unir à moi, dans toutes mes blessures.
Je vais t’apporter ma lumière. Je viens écarter les ténèbres et les doutes de ton coeur. Je viens avec mon pouvoir capable de te porter toi-même et de porter tous tes fardeaux.

Je viens avec ma grâce pour toucher ton cœur et transformer ta vie.
Je viens avec ma paix, qui va apporter le calme et la sérénité à ton âme.
Je connais tout de toi. Même les cheveux de ta tête, je les ai tous comptés.
Rien de ta vie n’est sans importance à mes yeux.
Je connais chacun de tes problèmes, de tes besoins, de tes soucis.
Oui, je connais tous tes péchés, mais je te le redis une fois encore : Je t’aime, non pas pour ce que tu as fait, non pas pour ce que tu n’as pas fait.
Je t’aime pour toi même, pour la beauté et la dignité que mon Père t’a données en te créant à son image et à sa ressemblance.
C’est une dignité que tu as peut-être souvent oubliée, une beauté que tu as souvent ternie par le péché, mais je t’aime tel que tu es.

Mère Teresa



 


Prier ensemble à la maison, 101 idées et autant de gestes.

 

28 novembre 2019 2019

Beaucoup de familles se demandent comment prier en famille à la maison. Notre Diocèse a choisi d’être associé à l’élaboration d’un ouvrage sorti en librairie : "Prier ensemble à la maison, 101 idées et autant de gestes".

Une petite video qui présente cet ouvrage est disponible en cliquant ici.


Prier ensemble à la maison
101 idées et autant de gestes

Virginie ALADJIDI, Etienne GRIEU, Caroline PELLISSIER

D’un type nouveau, ce livre très illustré, intergénérationnel, s’adresse aux parents et aux enfants ensemble. Il propose, séquencé au rythme des saisons et des temps forts de la vie familiale, des idées de gestes, de prières, de petits rituels du quotidien mais aussi des Paroles d’Évangile et des focus thématiques simples, comme autant de points d’appui et d’échanges pour accueillir et célébrer ensemble Dieu à la maison.

Sa démarche s’inscrit dans la dynamique du synode de la famille aussi bien que dans la démarche d’Évangélisation des quartiers populaires ré initiée par l’Église de France. Partant de ces inspirations complémentaires, ainsi ce livre s’adresse autant aux familles de milieux populaires en quête de repères et de cadres qu’aux jeunes parents plus favorisés, élevés dans la tradition chrétienne mais qui, après s’en être éloignés, sont soucieux d’éveiller à la foi leurs jeunes enfants sans trop savoir comment faire.L’ensemble de la fratrie, avec parents et grands-parents, peut le partager.
Pour les plus petits, dans le cas d’un baptisé bébé ou dans le cheminement vers le baptême des plus jeunes, l’offre du livre permet de garder le lien dans l’attente du catéchisme. Pour les plus grands, elle vise à relier la foi au quotidien et ainsi à travers des rituels en famille, veut aider à prier ensemble et à donner une place à la foi dans la maison dont Dieu devient ainsi, pour tous, un soutien familier.

128 PAGES • Relié
Les Editions de l’Atelier (http://www.editionsatelier.com)
Date de parution : 19 Mai 2016
ISBN 978-2-7082-4327-9
Prix Unitaire : 15,00 €



 


Cantique des créatures

 

25 juin 2015 2015

Très-Haut, Tout-Puissant et bon Seigneur,
à toi les louanges, la gloire, l’honneur et toutes bénédictions !

Loué sois-tu, mon Seigneur, dans toutes tes créatures !
Et spécialement pour notre frère le soleil,
qui nous donne le jour et par qui tu nous éclaires ;
il est beau et rayonnant.

Loué sois-tu mon Seigneur,
pour notre soeur la lune et pour les étoiles ; dans le
ciel, tu les as formées, claires, précieuses et belles.

Loué sois-tu mon Seigneur, pour notre frère le vent,
pour l’air et les nuages, le ciel pur et tous les temps.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour notre soeur l’eau ;
elle est si utile, si précieuse et si pure.

Loué sois-tu, mon Seigneur,
pour notre frère le feu par qui tu illumines la nuit ;
il est beau, joyeux et fort.

Loué sois-tu, mon Seigneur,pour notre mère la terre,
qui nous porte et nous nourrit ;
elle nous donne ses plantes et ses fruits colorés.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour tous ceux qui nous
pardonnent à cause de ton amour.

Louez et bénissez mon Seigneur, rendez-lui grâce et
servez-le avec beaucoup de simplicité.

Saint-François d’Assise



 


Prière à l’occasion de la fête de l’Ascension

 

4 mai 2015 2015

Notre fête de ce jour
monte vers Toi, Dieu notre Père.
Tous nos silences,
nos chants et nos paroles,
sont tendus vers Toi
et participent à la louange
de toute la création.

Tu as rappelé à Toi
Ton Fils Jésus-Christ
par qui nous fut donné
Ton Salut.

Il retourne aujourd’hui
partager ta gloire,
pour que soit donné
Ton souffle à notre humanité.

Ainsi nous pénétrons
dans le mystère de ton Fils.
Nos yeux ne peuvent plus voir,
mais nous savons que son retour
est déjà commencé.

Sa disparition crée en nous
le vide de l’amour,
Mais nous savons que par notre amour
nous lui redonnons son visage.

Par cet amour nous demeurons en Lui
et par lui nous demeurons en toi.

Il nous rassemble en ce jour
Et c’est par son Esprit
Que notre communion acclame Ta gloire.


Prière extraite du livre « Reste avec nous » de François Chagneau



 


La prière des bâtisseurs de Cathédrale (du 13ème siècle)

 

24 mai 2016 2016

• Apprends-moi, Seigneur, à bien user du temps que tu me donnes pour travailler et à bien l’employer sans rien en perdre.
• Apprends-moi à tirer profit des erreurs passées sans tomber dans le scrupule qui ronge.
• Apprends-moi à prévoir le plan sans me tourmenter, à imaginer l’œuvre sans me désoler si elle jaillit autrement.
• Apprends-moi à unir la hâte et la lenteur, la sérénité et la ferveur, le zèle et la paix.
• Aide -moi au départ de l’ouvrage, là où je suis le plus faible.
• Aide-moi au cœur du labeur à tenir serré le fil de l’attention.
• Et surtout comble Toi-même les vides de mon œuvre.

• Seigneur, dans tout labeur de mes mains laisse une grâce de Toi pour parler aux autres et un défaut de moi pour me parler à moi-même.
• Garde en moi l’espérance de la perfection, sans quoi je perdrais cœur.
• Garde-moi dans l’impuissance de la perfection, sans quoi je me perdrais d’orgueil.
• Purifie mon regard : quand je fais mal, il n’est pas sûr que ce soit mal et quand je fais bien, il n’est pas sûr que ce soit bien Seigneur, ne me laisse jamais oublier que tout savoir est vain.
• Et que tout travail est vide sauf là où il y a amour.
• Et que tout amour est creux qui ne me lie pas à moi-même et aux autres et à Toi

• Seigneur, enseigne-moi à prier avec mes mains, mes bras et toutes mes forces.
• Rappelle-moi que l’ouvrage de ma main t’appartient et qu’il m’appartient de te le rendre en le donnant.
• Que si je fais par goût du profit, comme un fruit oublié je pourrirai à l’automne.
• Que si je fais pour plaire aux autres, comme la fleur de l’herbe je fanerai au soir.
• Mais si je fais pour l’amour du bien je demeurerai dans le bien.
Et le temps de faire bien et à ta gloire, c’est tout de suite.

Amen



 


La joie de l’Evangile : prière du Pape François

 

1er mars 2015 2015

Marie,
Etoile de la nouvelle évangélisation,
aide-nous à rayonner par le témoignage de la communion, du service, de la foi ardente et généreuse, de la justice et de l’amour pour les pauvres,
pour que la joie de l’Evangile parvienne jusqu’aux confins de la terre et qu’aucune périphérie ne soit privée de ta lumière.

Mère de l’Evangile vivant,
Source de joie pour les petits,
prie pour nous.
Amen.
Alleluia !

Prière du pape François (Evangeli gaudium),
24 novembre 2013



 


PRIERE POUR ENTRER DANS LA SEMAINE SAINTE 2013

 

24 mars 2013 2013 par Père Stéphane Aulard

Seigneur Jésus en cette fête des Rameaux nous venons de t’acclamer avec les rameaux neufs comme les hommes de la Bible au jour du sacre du roi entouraient l’autel arborant des palmes à la main.

Pourvu que nous ne cachions pas notre joie…

Quelle joie ?

Celle de te connaître et d’avoir de la reconnaissance pour nos ancêtres, nos parents, nos prêtres et nos catéchistes, les humbles témoins de chaque jour qui nous ont fait connaître ton Nom : Jésus…., Dieu qui nous sauve de la mort, du désespoir, du mal qui rôde et du péché qui nous enserre sans cesse.

Christ et Seigneur : Christ, c’est-à-dire roi consacré venu en ce monde non pour être servi, mais pour servir l’homme si grand et si fragile, si beau et si défiguré, si riche de promesses et si démuni à force de versatilités et de compromissions.

Seigneur Jésus c’est bien Toi que nous venons contempler et prier ici en ce jour. Ces rameaux verts sont le signe de la vie qui naît et qui renaît. Puissent-ils être aussi le rappel de notre engagement à te suivre comme disciples…

Tu ne t’es pas dérobé en présentant ton véritable visage à l’homme que tu aimes plus que tout puisque Tu l’as créé. Fais nous abandonner les idées toutes faites que nous avons sur Toi pour enfin découvrir que Tu es le visage du Père : tendresse, bonté, miséricorde sont les traits de ton visage.

Au cours de cette grande semaine, permets-nous de tourner notre visage vers le tien pour boire tes paroles et nous rassasier de ta présence.

Tu t’es abaissé, renonçant à toute forme de superbe dont nous t’affublons parfois en te réduisant à notre pauvre comportement orgueilleux et dérisoire. Ton abaissement est extrême, mais ce n’est pas celui de l’esclave soumis et incapable d’agir. Au contraire, tes chutes sur le chemin de la croix comme ton service constant de l’humanité blessée nous invitent à t’imiter chaque jour toi l’homme libre. Renouvelle-nous, Seigneur au cours de cette semaine de prière qui s’ouvre en nous apprenant à servir, aimer, donner comme Toi, le juste.

Tu as rejoint ton Père dans la prière comme tu rejoins l’homme dans le service sur le chemin de ta passion et encore lorsque les soldats t’eurent fixé sur la croix. Ton témoignage et ta force d’âme nous étreignent :

Durant cette semaine sainte apprends-nous à pardonner et à recevoir ton pardon comme celui de nos frères avec lesquels il nous faut peut-être nous réconcilier. Apprends-nous à espérer la venue de ton royaume de paix et à œuvrer à sa réalisation. Renouvelle notre foi, notre espérance et notre amour en désirant ton paradis. Fais nous dire tout simplement et chaque jour les paroles de ta prière : « Père, entre tes mains, je remets mon esprit. »

Amen.

Père Stéphane AULARD (24 mars 2013)



 


PRIERE POUR ENTRER DANS LA SEMAINE SAINTE 2013

 

24 mars 2013 2013 par Père Stéphane Aulard

Seigneur Jésus en cette fête des Rameaux nous venons de t’acclamer avec les rameaux neufs comme les hommes de la Bible au jour du sacre du roi entouraient l’autel arborant des palmes à la main.

Pourvu que nous ne cachions pas notre joie…

Quelle joie ?

Celle de te connaître et d’avoir de la reconnaissance pour nos ancêtres, nos parents, nos prêtres et nos catéchistes, les humbles témoins de chaque jour qui nous ont fait connaître ton Nom : Jésus…., Dieu qui nous sauve de la mort, du désespoir, du mal qui rôde et du péché qui nous enserre sans cesse.

Christ et Seigneur : Christ, c’est-à-dire roi consacré venu en ce monde non pour être servi, mais pour servir l’homme si grand et si fragile, si beau et si défiguré, si riche de promesses et si démuni à force de versatilités et de compromissions.

Seigneur Jésus c’est bien Toi que nous venons contempler et prier ici en ce jour. Ces rameaux verts sont le signe de la vie qui naît et qui renaît. Puissent-ils être aussi le rappel de notre engagement à te suivre comme disciples…

Tu ne t’es pas dérobé en présentant ton véritable visage à l’homme que tu aimes plus que tout puisque Tu l’as créé. Fais nous abandonner les idées toutes faites que nous avons sur Toi pour enfin découvrir que Tu es le visage du Père : tendresse, bonté, miséricorde sont les traits de ton visage.

Au cours de cette grande semaine, permets-nous de tourner notre visage vers le tien pour boire tes paroles et nous rassasier de ta présence.

Tu t’es abaissé, renonçant à toute forme de superbe dont nous t’affublons parfois en te réduisant à notre pauvre comportement orgueilleux et dérisoire. Ton abaissement est extrême, mais ce n’est pas celui de l’esclave soumis et incapable d’agir. Au contraire, tes chutes sur le chemin de la croix comme ton service constant de l’humanité blessée nous invitent à t’imiter chaque jour toi l’homme libre. Renouvelle-nous, Seigneur au cours de cette semaine de prière qui s’ouvre en nous apprenant à servir, aimer, donner comme Toi, le juste.

Tu as rejoint ton Père dans la prière comme tu rejoins l’homme dans le service sur le chemin de ta passion et encore lorsque les soldats t’eurent fixé sur la croix. Ton témoignage et ta force d’âme nous étreignent :

Durant cette semaine sainte apprends-nous à pardonner et à recevoir ton pardon comme celui de nos frères avec lesquels il nous faut peut-être nous réconcilier. Apprends-nous à espérer la venue de ton royaume de paix et à œuvrer à sa réalisation. Renouvelle notre foi, notre espérance et notre amour en désirant ton paradis. Fais nous dire tout simplement et chaque jour les paroles de ta prière : « Père, entre tes mains, je remets mon esprit. »

Amen.

Père Stéphane AULARD (24 mars 2013)



 


Donne-nous la foi

 

12 janvier 2013 2013




Donne-nous, Dieu notre Père, d’entrer dans la foi,
De risquer un pas pour nous approcher de Toi.
Introduis-nous dans la demeure
Où ta présence nous ouvre un chemin.

Donne-nous, Dieu notre Père, les mots de la foi,
D’entendre l’appel qui invite à ta rencontre.
Que nos communautés proclament
Ta Parole Vivante qui brûle nos cœurs.

Donne-nous, Dieu notre Père, de confesser la foi,
De fêter le mystère qui inspire nos chants.
Que nos communautés célèbrent
L’amour que ton Fils Jésus nous révèle.

Donne-nous, Dieu notre Père, de partager notre foi,
De livrer l’expérience qui nourrit notre vie.
Que dans nos communautés s’échange
L’espérance que ton Esprit souffle sur nous.

Donne-nous, Dieu notre Père, de vivre la foi,
De témoigner de Toi dans nos actes et nos engagements,
Que nos communautés rayonnent
De la force que ton Esprit nous assure.

Donne-nous, Dieu notre Père, de proposer la foi,
D’annoncer la lumière qui transfigure,
Que nos communautés découvrent
La moisson que dans ce monde tu fais mûrir.


Père Bernard Chataignier


Prière à retrouver sur le site http://my.opera.com/Prayerman/blog/...



 


Prière pour la communion entre les peuples et les religions

 

26 février 2011 2011

de Jean-Paul II

Dieu, tu es notre créateur.
Tu es bon et ta miséricorde est sans limites.
A toi la louange de toute créature.

Dieu, tu as donné aux hommes que nous sommes
une loi intérieure dont nous devons vivre.

Faire ta volonté
c’est accomplir notre tâche.

Suivre tes voies,
c’est connaître la paix de l’âme.
A toi nous offrons notre obéissance.

Guide-nous en toute les démarches
que nous entreprendrons sur la terre.
Affranchis-nous des penchants mauvais
qui détournent notre coeur de ta volonté.
Ne permets pas qu’en invoquant ton Nom,
nous venions à justifier les désordres humains.

O Dieu, tu es l’Unique.
A toi va notre adoration.
Ne permets pas que nous nous éloignions de toi.

Dieu, juge de tous les hommes,
aide-nous à faire partie de tes élus au dernier jour.

Dieu, auteur de la Justice et de la Paix,
accorde-nous la joie véritable
et l’amour authentique,
ainsi qu’une fraternité durable entre les peuples.
Comble-nous de tes dons à tout jamais.

Amen


Jean-Paul II,
Casablanca, 1985



 


La prière parapluie

 

29 octobre 2010 2010

Ferme ton parapluie, mon frère,
la prière n’est pas un parapluie ;
Dieu ne vend pas de parapluie, ma soeur,
il aime trop le vent !

J’avais peur de me mouiller,
je me croyais à l’abri
sous ma prière parapluie ;
mais tu m’as éclaboussé
par dessous, Seigneur ;
la rafale est venue de côté, et le parapluie est troussé !

J’avais cru sous le parapluie
que tu te tenais toi aussi,
toi le maître de l’Esprit...
Un p’tit coin de parapluie
un p’tit coin de paradis
c’était ma chance...

J’ai ouvert les yeux,
personne sous le parapluie.
Personne que moi,
un homme au sec,
un homme sec,
doigts crispés sur le manche
de la prière parapluie.

Viens !
maître du vent et de l’Esprit, emporte aux quatre coins du vent
mon ridicule parapluie
et ma prière paravent !

Toi, le Dieu des sans- parapluie,
pousse-moi dehors,
dans le vent,
mouille-moi, Seigneur !

Mais donne moi en même temps
la joie et la force
de ceux que tu trempes
de l’Esprit !


Auteur Olivier Fabre



 


Conception et développement : bonnenouvelle.fr

https://lerosairesaintmaur.org/spip.php?page=imprimer_rubrique&id_rubrique=93




A Notre-Dame du Rosaire le dimanche : 9h messe tridentine, 11h, 18h messe des jeunes, samedi : 18h

- En semaine

  • lundi, mercredi : 19h
  • mardi, jeudi, vendredi, samedi : 8h30
  • messe tridentine : mercredi 9h15 et vendredi 19h00

A la Chapelle St-Joseph le dimanche 9h30

newsletter